Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes

Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines

Archeothema janvier-février 2012 : archéologie navale expérimentale : les bateaux antiques et médiévaux

Publié le 24 Janvier 2012 par Gellius dans Actualité lecture

A lire le numero de janvier -février 2012 d'Archeothema sur des expérimentations en grandeur nature d'archéologie navale antique.

2100843359.jpg

Pour feuiller ce numero, cliquer ici .

 

Notamment au sommaire :

  • Hypothèse flottante, réplique et archéologie navale expérimentale, par Éric Rieth

Projet Olympias à la fin des années 80 et début 90 : reconstitution d'une trière athénienne antique, ayant permis , à l'aide de 170 rameurs en 1987 d'atteindre la vitesse de 9 noeuds (17 km/h) et effectuer un demi-tour à 180 ° en moins d'une minute, démontrant la maniabilité et la vélocité de ce navire, tel quel décrites par les auteurs antiques, notamment lors de la bataille de Salamine contre les Perses.

 Olympias1

        Olympias : reconstitution d'une trière athénienne (Vème siècle avant JC)

Olympias2'

 

 

  • La navigation dans l’Antiquité, par Pascal Arnaud

Voyage du Kybele, reconstitution d'une birème phocéenne du VII ème siècle avant JC , ayant rejoint Foça en Turquie (Phocée actuelle) à Massillia (Marseille) en 2009.

2009_05_20_Kybele_bateau.jpg


  • La reconstitution d'un navire de haute mer égyptien par Cheryl A. Ward
Min sailling full sail 4
Reconstitution expérimentale d’un navire égyptien de l’époque de la reine Hatshepsout (1503-1482 av. J.-C.) utilisé pour les expéditions maritimes en mer Rouge au pays de Pount.
Voir extrait d'un documentaire Arte 2009 sur cette expérimentation :

  • Prôtis et Gyptis, répliques de bateaux grecs archaïques du VIe siècle av. J.-C., par Patrice Pomey
Voir la plaquette du projet Protis et Glyptis à Marseille actuellement en cours , qui prévoit la reconstitution et mise à l'eau d'une barque de pêche et d'un navire de commerce dont les épaves ont été découvertes à Massilia

http://www.projetprotis.fr/plaquette_PROTIS.pdf

Un blog du CNRS permet de s'informer en temps réel sur l'avancée du projet : http://protis.hypotheses.org/

  • Maquettes et reconstitutions expérimentales de navires militaires romains, par Christoph Schäfer
Découvertes à Mayence de 11 vestiges bien conservés de patrouilleurs militaires romains datant des III ème et IV ème siècle après JC , découverts en en 1910 :
romanpatrolboats.jpg
Voir le site du musée de la marine marchande antique à Mayence présentant de nombreuses maquettes de navires militaires et civils naviguant sur le Rhin à l'époque romaine :

sedfvf
Reconstitution d'un patrouilleur romain sur la frontière germantique du Rhin 

  • Altaripa, copie d’un chaland gallo-romain
altaripa_y.Andre-copie-1.jpg
Projet Altaripa : reconstitution d'un chaland gallo -romain du IIeme siècle après JC  (photo Y. André)
  • La construction navale gallo-romaine sur le lac de Neuchâtel, entre Méditerranée et Mer du Nord, par Dr. Béat Arnold

Pour commander d'ancien numeros, aller sur Archeothema .

 

commentaires

Découverte archéologique : Sous la rouille, un casque exceptionnel de cavalerie romaine du Ier siècle

Publié le 22 Janvier 2012 par Gellius dans Découvertes archeologiques

Après 10 ans de restauration minitieuse par le British Museum , un casque exceptionnel de cavalerie romaine datant du début du haut Empire a été présenté au public le 10 janvier 2012. Ce casque, découvert avec un trésor monétaire, en 2001 dans le Leicestershire, est maintenant exposé au Musée Harborough.

Dans un état de grande fragilité lors de sa découverte, ce casque est daté entre 25 à 50 après JC . Ce casque de fer était recouvert d'une feuille d'argent , avec quelques décorations recouvertes de feuile d'or. Il s'agit d'un des casques les plus ancien trouvé en grande -Bretagne, datant de la période de l'invasion de la Bretagne par l'empereur Claude en 43 après JC.

Cette pièce était de toute évidence une pièce d'un prix très élévé , probablement la propriété d'un officier de haut rang.

La décoration comporte une couronne de fleurs, le symbole d'une victoire militaire, et un un visière comportant un buste féminin entouré d'animaux Les gardes-joues présente un empereur romain à cheval avec la déesse de la Victoire au-dessus et, sous les sabots de son cheval, un guerrier breton.

casque5bm

Le casque après restauration ©Bristish Museum

casque3BM

La visière, décoré d'un buste de femme  ©Bristish Museum

casque1BM

Un garde-joue, décoré d'un empereur à cheval, vainqueur d'un barbare breton©Bristish Museum

casque4bm

Vue de détail de l'empereur à cheval ©Bristish Museum

casque2bm

Reconstitution du casque par Bob Whale ©Bristish Museum

 

Associé à ce casque, un trésor monétaire de 5000 pièces celtes associées à des pièces romaines ont été trouvées ayant permis de dater l'ensemble .

casquehalltre coins 544

Trésor monétaire comprenant de nombreuses pièces d'argent et quelques pièces dor celtes, associées à des deniers romain (pièces d'argent) .

Parmi les raisons qui ont conduit à enfouir un tel trésor plusieurs théories :

- Il aurait pu appartenir à un aristocrate breton de haut-rang ayant servi comme auxilaire dans la cavalerie romaine, ayant entetté ce trésor comme un présent à son retour selon des pratiques religieuses locales

- il pourrait aussi s'agir d'un cadeau diplomatique à des alliés locaux, selon les pratiques romaines , ou encore un butin de guerre de tribus celtes.

Mais nous ne connaitrons jamais les raisons exactes de ce geste ayant permis de conserver pendant 2000 ans ce trésor.

 

commentaires

Reportage Arte 28 et 29/01/2012 : La route des amphores

Publié le 22 Janvier 2012 par Gellius dans Documentaires antiques

Reportage sur ARTE : La route des amphores 

Où l'on reconstitue la conquête des Gaules en suivant à la trace le vin romain consommé par les futurs vaincus.

125132_fr_image_27667-copie-1.jpg

Avant de conquérir la Méditerranée au début de notre ère, les Romains l’ont dominée commercialement. On retrouve d’énormes quantités d’amphores à vin dans les épaves qui jalonnent les côtes, ainsi qu’un peu partout à terre. En Gaule, pendant le siècle qui a précédé la bataille d’Alésia et la reddition de Vercingétorix, on a calculé que plus de cent millions d’amphores de vingt-cinq litres de vin romain ont été consommées par les Gaulois… C’est ainsi que les archéologues reconstituent la route des amphores, la route de la conquête des Gaules.

"Mondialisation antique"

Ce voyage inattendu commence avec la première fouille archéologique sous-marine du commandant Cousteau au large de Marseille en 1952.Luc Long, archéologue sous-marin spécialiste des épaves méditerranéennes, revient sur cette fouille trente ans plus tard et découvre deux bateaux empilés l’un sur l’autre à un siècle d’intervalle. Les deux navires transportaient du vin, l’un en petite quantité et de provenances diverses, l’autre plusieurs milliers d’amphores identiques à celles de l’actuelle Toscane.

Matthieu Poux, grand spécialiste de la période gallo-romaine, poursuit l’enquête. Il raconte comment les Gaulois se sont imprégnés de la culture de l’envahisseur en adoptant ses goûts et sa façon de vivre.

 

Ecouter la Musique du générique :

 Pour voir un extrait , cliquez ici.

amphores.JPG

Diffusion Arte : 

  • Le 28/01 à 20:45
  • Le 29/01 à 14:00
  • Le 08/02 à 10:45

 

Pour voir l'intégralité de ce doscumentaire en ligne : cliquez ici 

 

Pour le louer ou l'acheter en VOD, voir le site d'Arte.

commentaires

Vient de paraître : La Toge et les Armes, Rome entre Méditerranée et Océan

Publié le 9 Janvier 2012 par Gellius dans Actus des musées

Vient de paraitre, la Toge et les Armes, de Patrick Le Roux. 

 

51z7-dUqHZL._SS500_.jpg

Deux symboles de Rome, qui forment aussi deux axes majeurs de la réflexion historique que Patrick Le Roux mène, depuis plus de quarante ans, sur les espaces et les sociétés provinciales de l’Empire romain.

Les trente-neuf études, révisées au besoin, dont quatre inédites, réunies dans ce premier volume de scripta varia, invitent le lecteur à suivre P. Le Roux dans ses enquêtes d’histoires romaines, sur les chemins de la péninsule Ibérique et sur les rivages d’un empire plus que méditerranéen.

Les cinq parties de l’ouvrage dessinent les lignes directrices de la pensée de l’auteur, toujours soucieux de dégager de larges perspectives historiques. La première partie forme une réflexion méthodologique sur le métier d’historien et la pratique de la science épigraphique.

Les deux suivantes sont dévolues au monde militaire, envisagé dans toute la richesse de ses rapports avec le cadre provincial. La quatrième partie place la cité et la notion complexe de « romanisation » au cœur du débat historique.

Enfin, une dernière partie propose des études sur les hommes et les territoires des provinces des Gaules. Le volume comporte également des index et des addenda, qui rendent compte des évolutions de la recherche et témoignent du caractère toujours ouvert des lectures et des interprétations proposées. Ces scripta varia ont pour but de faciliter l’accès des chercheurs, et de tous les lecteurs curieux de l’histoire de Rome, à des travaux qui reflètent à la fois l’ampleur, la profondeur, la cohérence et l’actualité de la réflexion de P. Le Roux.

Au sommaire: 

Sur le métier d’historien

- Rome dans le temps

-Lire Paul Veyne La romanisation en question

-Regarder vers Rome aujourd’hui

-E. Hübner ou le métier d’épigraphiste

-Qu’est-ce qu’un épigraphiste ?

-L’edictum de Paemeiobrigensibus : un document fabriqué ?

-L’empereur romain et la chasse

Soldats et empire

-Les diplômes militaires et l’évolution de l’armée romaine de Claude à Septime Sévère : auxilia, numeri et nationes

-L’amphithéâtre et le soldat sous l’Empire romain

-Le ravitaillement des armées romaines sous l’Empire

-Armées, rhétorique et politique dans l’Empire gallo-romain.

-À propos de l’inscription d’Augsbourg Armées et ordre public dans le monde romain à l’époque impériale

-Soldats et cultes indigènes dans les provinces occidentales au Haut-Empire

-H.-G. Pflaum, l’armée romaine et l’Empire Armées et operae : un état des lieux

- Armées et territoires hispaniques

- Recherches sur les centurions de la legio VII Gemina

-  L’armée de la péninsule Ibérique et la vie économique sous le Haut-Empire romain

-  Le phare, l’architecte et le soldat : l’inscription rupestre de La Corogne (CIL, II, 2559)

-  L’armée romaine dans la péninsule Ibérique sous l’Empire : bilan pour une décennie

- Armées et promotion urbaine en Hispania sous l’Empire Briques et tuiles militaires dans la péninsule Ibérique : problèmes de production et de diffusion

- Armée et société en Hispania sous l’Empire

- Legio VII Gemina (Pia) Felix

- L’armée romaine dans la péninsule Ibérique de Dioclétien à Valentinien (284-375 apr. J.-C.)

- Armées et contrôle des territoires en Aquitaine et en péninsule Ibérique occidentale sous les Julio-Claudiens

- Les inscriptions militaires

Cités et citoyennetés

- Rome ou l’acculturation permanente

- Les cités de l’Empire romain de la mort de Commode au Concile de Nicée

- L’Vrbs, les provinces et l’Empire de César à la mort de Commode.

- Autour de la notion de Capitale

- L’amor patriae dans les cités sous l’Empire romain

  -Peregrini incolae Tribus romaines et cités sous l’Empire.

- Épigraphie et Histoire

Terres et gens des gaules

- Mai 68 en Gaule

- Rome et le monde celtique à la veille de la conquête césarienne

- Sur Toulouse et les Toulousains sous l’Empire romain

- Burdigala et l’organisation de la province romaine d’Aquitaine

- La Bretagne armoricaine et la mer sous l’Empire romain

- L’île de Bretagne et les Gaules au Haut-Empire romain

 

Pour commander l'ouvrage dans notre sélection Amazon : cliquer sur le lien

commentaires