Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes

Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines

Archéologie expérimentale : les parfums romains retrouvés (DVD)

Publié le 24 Mars 2012 par Gellius dans Documentaires antiques

Parfum8.jpg

Sur les sites de Pompéi, Paestum, Herculanum... en Italie, des découvertes archéologiques de divers flacons d'onguents et de parfums vont permettre d'approfondir les connaissances sur les parfums fabriqués et utilisés dans l'Antiquité.

Jean-Pierre Brun, archéologue au centre Jean Bérard, et Xavier Fernandez, chimiste au LCMBA, réunissent leurs compétences et travaillent ensemble pour reconstituer les fragrances d'un parfum millénaire, le parfum à la rose d'Italie.

Aidés par les travaux de Suzanne Amigues, philologue à l'université de Montpellier, de Nicolas Tran, épigraphiste à ANHIMA, de Gabriel Bouillon, jardinier au jardin du musée international de la parfumerie et de Raphaël Haury, parfumeur, les deux chercheurs retracent cette quête et montrent les étapes successives de cette re-création.

Ils ont dû identifier les différents ingrédients, cela grâce au traité "De Materia Medica" de Dioscoride, reproduire les procédés de fabrication et recréer en laboratoire les senteurs anciennes du parfum.  

Un reportage disponible en DVD retrace l'ensemble de l'experience et des procédés de fabrication :

Voir un extrait :


Le parfum retrouvé (extrait) par CNRS

 

Voir un extrait plus complet : cliquez ici .

 

Pour commander le DVD : cliquez ici .

Pour en savoir plus sur les parfums de l'antiquité, voir le livre "odeurs antiques", paru en 2011. 

commentaires

Vient de paraitre : Pompéi : La vie d'une cité romaine

Publié le 23 Mars 2012 par Gellius dans Actualité lecture

Vient de paraitre : 

51Ii3g0cftL._SS500_.jpg

Le 25 août 79, l’éruption du Vésuve détruisit la cité romaine de Pompéi, ensevelissant sous une pluie de cendres les fugitifs dont les corps, saisis sur le vif à l’instant de leur mort, ont été conservés jusqu’à nous. Qui étaient ces hommes et ces femmes ? Comment vivaient-ils ? Que peuvent-ils nous apprendre de la vie quotidienne des Romains au Ier siècle de notre ère ?

Loin des idées reçues, s’appuyant sur les enseignements les plus récents de l’archéologie et sur les textes des historiens, philosophes, romanciers et poètes latins, Mary Beard redonne vie à la cité antique. Richement illustré, le livre explique l’usage et la signification de différents objets trouvés sous les cendres, décrit l’aménagement des maisons modestes comme des propriétés luxueuses, les commerces, les activités quotidiennes et les jeux, le fonctionnement politique de la cité, ses liens avec Rome. Nous y croisons Scaurus, le vendeur de garum, Eumachia, la prêtresse qui apporta son soutien à la construction d’un des plus grands bâtiments de la ville, Celadus, le gladiateur vedette et bourreau des cœurs, le banquier Jucundus dont les tablettes de cire contiennent les archives de plusieurs décennies de transactions financières, des peintres d’affiches électorales, des tenanciers, des édiles…

La célèbre cité antique renaît alors sous nos yeux dans un livre qui parvient à allier grande rigueur scientifique et plaisir de lecture.

pompeigellius.JPG

Rue de Pompeï - photo Gellius

Mary Beard, professeur d’Histoire antique à l’université de Cambridge et nous livre là une belle synthèse de la vie quotidienne à Poimpeï .

Pour le commander en ligne dans notre sélection amazon, cliquez ici

commentaires

Vient de paraître : l'Année des quatre empereurs

Publié le 22 Mars 2012 par Gellius dans Actualité lecture

Vient de paraitre, un excellent ouvrage de Pierre Cosme,l'Année des Quatre Empereurs, 69 après JC, marqué par des guerres fraticides d'une grande violence, et ayant vu les légions divisées prendre parti pour  4 empereurs, et se battre entre  elles pour permettre leur accession au pouvoir.

51uVyFopFaL._SS500_.jpg

 

La guerre civile couve déjà quand Néron se suicide en juin 68 de notre ère. Sa disparition déclenche une vague de violence. Galba assassiné, Othon suicidé, Vitellius lapidé et Vespasien victorieux, en à peine plus d’un an, quatre hommes se succèdent au sommet de l’Empire romain.

« L’année des quatre empereurs » se termine avec l’avènement d’une nouvelle dynastie ; le triomphe de son fondateur, Vespasien, par le fer et par le sang, ramène durablement la stabilité à partir de décembre 69.

Au cours de ces mois d’incertitude, le régime impérial connaît sa première épreuve, la Gaule se révolte, les armées de Germanie, d’Espagne et d’Orient se déchirent, les gardes prétoriens intriguent. Finalement, les légions d’Orient, engagées dans la guerre des Juifs et alliées à celles du Danube, l’emportent et rétablissent la paix. Elles devront composer avec les anciens pouvoirs et juguler l’ultime soulèvement de Ciuilis, un combattant hors pair qui fédère les peuples de Gaule Belgique.

Reprenant les auteurs anciens et modernes, scrutant les inscriptions récemment découvertes et intégrant les apports de l’archéologie, Pierre Cosme reconstitue la mutation impériale de cette année charnière. Violence, compromis, rumeurs et propagande sont au rendez-vous. Car la guerre civile est aussi une lutte pour convaincre les citoyens. En cela, elle a marqué durablement l’histoire de l’Occident.

 

Biographie de l'auteur : Ancien membre de l’École française de Rome, Pierre Cosme est professeur d’histoire romaine à l’université de Rouen. Il a notamment publié des livres très agréables à lire comme L’État romain entre éclatement et continuité (Seli Arslan, 1998), Auguste (Perrin, 2005), L’Armée romaine (Armand Colin, 2007) et Les Empereurs romains (PUF, 2011).

 

Pour commander l'ouvrage en ligne dans notre sélection Amazon : cliquez ici .

commentaires

Archeothema mars-avril 2012 : Rome et la Chine

Publié le 20 Mars 2012 par Gellius dans Actualité lecture

Le numero d'Archeothema disponible dans les kiosques ce mois ci  fait une très belle synthèse des relations entre deux empires qui se sont bâtis en parallèle , les empires romains et chinois. Les échanges furent avant tout commerciaux, notamment vis-à-vis des produits de luxe (soie, épices, ivoire...), mais des ambassades  furent envoyées, notamment en 97 après JC depuis la Chine et en 166 après JC  depuis Rome.

chine3.jpg

Les deux empires se connaissaient assez mal  , les romains appelant les chinois les "Seres" (producteur de soie) , et les chinois apellant l'empire romain le "Da Qin" (grande Chine) trouvant que les romains d'Egypte ressemblaient aux chinois...

Ambasseur envoyé par le général Ban Chao en 97 après JC, Gan Ying a laissé un compte rendu détaillé de l'Empire romain. Toutefois ce rapport considérée comme basé sur des informations de seconde main, que Gang Ying aurait glâné lors de son expédition dans le golfe persique auprès de voyageurs:

" Le Royaume de Da Qin (l'Empire romain) est aussi appelé Lijian. Comme il se trouve à l'ouest de la mer, il est aussi appelé le Royaume de Haixi ("Ouest de la mer" ou Egypte . Le territoire s'étend sur plusieurs milliers de li . Il a plus de quatre cents villes fortifiées. Il ya plusieurs dizaines de petits royaumes dépendants. Les murs des villes sont faites de pierre. Ils ont mis en place des relais postaux à des intervalles, qui sont tous plâtrés et blanchis à la chaux. Il ya des pins et des cyprès, ainsi que des arbres et des plantes de toutes sortes." 

Gan Ying donne une vision très idéaliste de la gouvernance romaine

"  Leurs rois ne sont pas permanents. Ils choisissent et de nomment l'homme le plus digne. S' il y a des calamités inattendus dans le royaume, comme de fréquentes pluies ou vents extraordinaires, il est rejeté et remplacé sans ménagement.

 Les gens de ce pays sont tous grands et honnêtes.

Ils ressemblent aux gens de l'Empire du Milieu, et c'est pourquoi ce royaume est appelé Da Qin.

Ce pays produit beaucoup d'or, d'argent, de jade  de perles de lune lumineuses, du corail rouge, l'ambre jaune, du verre opaque, de la  calcédoine ,du  cinabre , des broderies cousuies de fil d'or , de délicates soies polychromes peintes avec de l'or,

Ils mélangent toutes sortes de parfums, et en faisant bouillir le jus, font un parfum composé. Ils ont toutes les choses précieuses et rares qui proviennent des divers royaumes étrangers. Ils font des pièces d'or et d'argent. Dix pièces d'argent valent une pièce d'or. Ils commercent avec Anxi [Parthie] et Tianzhu [Nord-ouest de l'Inde] par voie maritime. La marge bénéficiaire est de dix à un. . . . Le roi de ce pays a toujours voulu d'envoyer des émissaires pour les Han, mais Anxi [La Parthie], voulant contrôler le commerce,  a bloqué la route pour empêcher [les Romains] passer à travers [en Chine]. "

Au sommaire :

chine2

Pour feuilleter le magazine, cliquer ici .

 

Pour commander le numero, aller sur Archeothema .

 

Pour en savoir plus voir extrait d'une série documentaire de France  5 : les Romains au coeur de la Chine en 166 après JC :

commentaires

Exposition Louvres du 9 mars au 28 juin 2012 : Arles : les fouilles du Rhône

Publié le 11 Mars 2012 par Gellius dans Actus des musées

louvre.jpg

Le Louvres nous prospose de découvrir les plus beaux objets découverts lors des fouilles récentes subaquatiques dans le Rhônes à Arles.

Le riche passé d’Arles la romaine (Arelate) , classé au patrimoine mondial de l'Unesco, avec son imposante architecture et son intense activité commerciale n’en finit pas de ressortir des eaux du Rhône.

Fouillé par les archéologues depuis vingt-cinq ans, le fleuve tumultueux continue de livrer ses trésors engloutis : chapiteaux et colonnes, outils du quotidien, pièces d’orfèvrerie romaines, sculptures en bronze, amphores, fragments de statues souvent uniques comme cette superbe statue de Neptune en marbre :

neptune_arles.jpg

Statue en marbre de Neptune - Musée départemental Arles antique 

Découvert en 2007 cette tête en marbre de Phrygie (Turquie) , identifiée comme étant celle de César en la comparant avec son portrait gravé de son vivant sur des monnaies :

cesar_arles.png

Buste de Jules Cesar, découvetrt dans le Rhone en 2007 - Musée départemental Arles antique © Maby J.-L_L.Roux

L'exposition met en vis-à-vis pour la 1ere fois, ce buste de Cesar avec celui du musée des antiquités de Turin découvert à Tusculum , Ces deux oeuvres sont les seuls bustes de Cesar réalisés les dernières années de sa vie, ou juste après son assassinat entre -50 et -44 avant JC . 

cesarturin2.jpg

Buste de Cesar découvert à Tusculum en 1825 - Musée des antiquités de Turin

Comment ces objets se sont-ils retrouvés au fond du fleuve ? C’est l’un des intérêts de l’exposition Arles, les fouilles du Rhône au Louvre que de nous livrer les interprétations des archéologues et des historiens sur une soixantaine d’objets trouvés, tout en retraçant l’histoire de la création d’Arles par Jules César qui voulait rivaliser avec Marseille, la ville complice de son pire ennemi Pompée.

Le Rhône était à cette époque un vaste dépotoir. On y jetait notamment les amphores après avoir vidé leur contenu (huile, vin, sauces de poissons…) en cassant la pointe de leur fond. L’activité portuaire était aussi source de rejets ou de pertes, notamment lors du transbordement des marchandises depuis les cales des navires de haute mer vers les bateaux à fond plat chargés de les acheminer vers le Nord de la France et de l’Europe.

thumb_2409518645.jpg

Lustre à huile composé de 20 emplacement de mèches - Rhone Arles

Certaines cargaisons ont aussi été englouties suite à des naufrages. Le Rhône a ainsi livré une vaisselle en bronze de luxe importée d’Italie

Les fouilles subaquatiques ont permis de localiser une trentaine d’épaves antiques piégées par des bancs de sable, au large des Saintes-Maries-de-la-Mer. Enfin l’érosion des berges provoquée par la violence des courants a entraîné par le fond nombre d’objets et même d’importants fragments d’architectures.

De très belles oeuvres d'art, bijoux,  et armes (casque, glaives ) ont également été découverts :

Captif.jpg

Captif en bronze- Musée départemental Arles antique © Maby J.-L_L.Roux

victoire

Victoire en Bronze -Musée départemental Arles antique © Maby J.-L_L.Roux

glaive_fourreau_cuivre.jpg

Glaive et son fourreau de type pompeien - Musée départemental Arles antique © Maby J.-L_L.Roux

Des découvertes qui ont aussi permis de comprendre que la rive droite de l’Arles antique (quartier de Trinquetaille) était beaucoup plus urbanisée que l’on ne pensait. Ces témoignages du passé, aussi émouvants que passionnants, sont présentés avec des œuvres du musée Calvet d’Avignon, du Louvres, du musée des beaux-arts de Vienne (deux exceptionnels grands dauphins en bronze) et du musée des antiquités de Turin qui apportent d’intéressants éléments de contexte.

Video sur l'exposition (Louvres) :

 

 

 

Informations pratiques sur l'exposition au Louvres: cliquez ici.

Autre article sur les dernieres découvertes  archeologique dans le Rhone : cliquez ici .

commentaires

Documentaire : construction d'une forteresse romaine de bois et de terre

Publié le 10 Mars 2012 par Gellius dans Documentaires antiques

Un excellent reportage, très bien documenté avec l'aide de spécialistes d'archéologie militaire antique sur les techniques de construction des forteresses romaines de bois et de terre (qui pouvaient ensuite être remplacées par de la pierre) .

Les légionnaires au travail font partie de la troupe de reconstitution allemande  des Opladen (fin Ier siècle après JC)  : les tenues , les outils et techniques de construction sont issus des découvertes archéologiques dans les camps militaires romains :

 

commentaires

La legion I Italica en video

Publié le 10 Mars 2012 par Gellius dans Documentaires antiques

Une très belle video réalisée par une troupe de reconstitution italienne, la Legion I Italica, avec de petits moyens . Cette troupe reconstitue la légion à différentes périodes, de la période républicaine a la fin de l'empire. La video présente les équipements de la légion au II e siècle avec JC et Ier siècle ap JC. 

 

commentaires

Exposition Strasbourg du 12 au 31 mars 2012 : Des Galères et des vagues

Publié le 9 Mars 2012 par Gellius dans Actus des musées

La Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme d' Alsace (MISHA) ,nous offre une exposition sur la navigation antique du 12 au 31 mars 2012 : Des Galères et des vagues.

 

affiche.jpg

L’exposition présente des dessins et photographies donnant un aperçu des travaux qu’Alain Tisserand, diplômé en sciences esthétique industrielle, a menés entre 1980 et 2009 sur l’histoire de la marine antique.

Ces recherches sont fondées sur :

-           l’étude des sources littéraires anciennes ainsi que sur des publications modernes consacrées à l’architecture navale

-          un corpus iconographique antique , constitué en collaboration avec l’institut d’archéologie de Strasbourg, regroupant des monuments grecs et romains , des peintures, mosaïques, des monnaies, …

-          des données archéologiques  (épaves antiques) .

La démarche a ouvert le champ à des interprétations d’ordre technique, inédites , concernant le fonctionnement des persiennes d’aération des caisses à rames, des tours pivotantes de combat, du corvus ( ponton d’abordage romain).

galeres-et-vagues-d-alain-tisserant.jpg

Ces recherches ont abouti à des restitutions graphiques en perspective de différents navires connus, et par une maquette motorisée de galère romaine au 1/ 25 eme.

Informations pratiques :

  • entrée libre 
  • Salle Europe de la MISHA - 5, allée du Général Rouvillois , campus esplanade - Strasbourg

 


Afficher MISHA sur une carte plus grande

 

Contact : Commissaire de l'exposition : monique-halm-tisserant@wanadoo.fr

 

Autre article consacré à la navigation antique experimentale : cliquez ici

commentaires

Découverte archeologique : un casque grec dans la baie d'Haifa (Israel)

Publié le 4 Mars 2012 par Gellius dans Découvertes archeologiques

Un casque de bronze grec, a été découvert en 2007 dans les eaux de la baie de Haïfa en Israël. 

greek-warrior-helmet.jpg

Source photo : Israel Antiquities Authority.

S'agissant d'un casque de type corinthien archaïque, il peut être daté de la fin du VII ème siècle avant JC/ début du VI ème siècle. 

Repêché en 2007, sa restauration vient de révéler la richesse de ce casque,  recouvert de feuilles d'or et orné de serpents, de lions et d' une queue de paon (ou palmette) gravés.

helmet-peacock-tail.jpg

 Décor en queue de Paon ou palmette - Source photo Israel Antiquities Authority.

Les grecs n'étaient pas présents en Palestine à cette période.

Comment se casque s'est retrouvé dans la baie d'Haifa? Est-il tombé d'un navire, appartenait-il à un mercenaire grec , qui aurait, peut être, pu faire partie de l'armée Egyptienne du pharaon Nechao II , qui s'est lancé en 609 avant JC à l'assaut de la Syrie et de la Palestine, au secours de son allié assyrien, contre les Mèdes (Perses) et les Bayloniens ou plus  Malheureusement nous ne le saurons jamais.

Quoi qu'il en soit , il s'agit d'une découverte exceptionnelle, et le propriataire de ce casque était probablement un riche mercenaire grec , compte-tenu du luxe de l'objet. 

commentaires

Vient de paraitre : Hocus Pocus, à l'école des sorciers en Grèce et à Rome

Publié le 4 Mars 2012 par Gellius dans Actualité lecture

"Hocus Pocus, à l'école des sorciers en Grèce et à Rome", de C. Bouix  vient de paraitre aux éditions Belles Lettres:

22510100876440L.gif

Sortilèges, charmes d'amour, envoûtements et mauvais œil : les Anciens, fascinés par l'occulte et le fantastique, ont maintes fois failli à leur réputation d'éternels raisonneurs.

Qui sait en effet que la première baguette magique fut celle du dieu Hermès, que les balais volants de Harry Potter trouvent leurs origines chez Lucien de Samosate, ou encore que la formule abracadabra apparaît pour la première fois dans un grimoire latin du IIIe siècle après J.-C. ?

De potions magiques en mixtures enchantées, plus de 120 extraits issus des traductions Belles Lettres invitent le lecteur à se pencher au-dessus du chaudron pour y contempler l'imaginaire envoûtant des Romains et des Grecs. Cérémonies maléfiques, imprécations nocturnes, invocations infernales, talismans enchanteurs et statuettes ensorcelées: bienvenue à l'école des sorciers antiques !

Au menu :

I. Sésame, ouvre-toi !

  • Un mystère entretenu 
  • Inquiétante étrangeté

II. Femmes fatales

  • Circé
  • Médée
  • Drôles de dames

III. Sorciers dans la cité

  • Hors la loi
  • De la baguette au caducée
  • Le magicien et le philosophe

IV. Apprentis sorciers

  • Initiation
  • Autour du chaudron
  • Dans le cercle

V. Ensorcellements

  • Raviver la flamme : philtres d'amour et potions érotiques
  • Magie noire : sortilèges et mauvais œil

VI. Pour le prestige

  • L'art de la formule
  • Décrocher la lune
  • Mutatis mutandis
  • Les mots et les morts

Annexes

  • Recettes magiques antiques
  • Glossaire magique

Pour commander directement l'ouvrage chez Amazon .

 

Autre article sur la sorcellerie antique : tablettes de defixion découvertes au Mans.

commentaires