Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes

Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines

Découvertes archeologiques à Herculanum de la toiture et d'une porte intacte de la villa de Marcus Nonius Balbus

Publié le 19 Janvier 2013 par Gellius dans Découvertes archeologiques

En 2010, dans le cadre d’un chantier d’archéologie préventive de travaux de drainage du site, la plage romaine, déjà minutieusement fouillée dans les années 1980, a livré aux archéologues une découverte rare et exceptionnelle : la toiture et des boiseries intactes d’une villa romaine, soufflée par la coulée pyroclastique lors de l’éruption du Vésuve  en 79 ap. JC.

La charpente, poutres et menuiseries, sont dans un état de conservation exceptionnelle, car elles n’ont pas été carbonisées comme sur le reste du site, mais refroidies dans le sable humide, puis protégées de l’air par les coulées.

Les fouilles ont révélées des poutres jusqu’à 7 mètres de longs, des solives, des chevrons, des panneaux décoratifs, des tuiles… Ces dernières étaient situées sur le sol sous la charpente, ce qui signifie que le souffle de la nuée ardente a arrachée la toiture de la maison, qui a été retournée et projetée sur la plage .

herculanum1

Herculanum - la toiture de la villa de Telephus en cours de fouille, montant l'enchevetrement de poutres et de chevrons, apres le souffle de la nuée ardente - au centre à droite, une porte décorée

La charpente parfaitement conservée montre tout le savoir faire des menuisiers romains, les marques d’outils et les assemblages étant parfaitement visibles. La charpente était assemblée sans clou, par des systèmes de tenons-mortaises et chevilles de bois. Après trois ans de restauration et d’assemblage de 250 pièces de bois , les archéologues ont reconstitué pour la première fois une toiture romaine intacte et complète datant de de 2000 ans .

En retraçant la trajectoire de la toiture, et compte-tenu de la richesse de son plafond et des menuiseries, les archéologues pensent qu’elle recouvrait la très luxueuse  villa dite du bas relief de Telephe, construite une centaine d’années avant l'éruption pour Marcus Nonius Balbus.

Ce dernier est le plus illustre personnage d’Herculanum dont on retrouve plusieurs dédicaces à travers la ville antique. Haute personnalité politique de la fin de la république romaine, préteur et proconsul des provinces de Crêtes et de Cyrénaïque (Lybie actuelle), tribun de la plèbe en 32 avant JC,  il fut également partisan d’Octave pendant les guerres civiles. Octave allait devenir Auguste, premier empereur romain  .

nonius baklbus

Herculanum- Statue et dédicace à Marcus Nonius Balbus, visible sur la terrasse de sa villa 

Cette somptueuse villa, probalement occupée par les descendants de Balbus en 79 ap JC,  comprenait des dizaines de chambres, mais aussi une magnifique terrasse qui offrait une vue à couper le souffle sur la baie de Naples et la plage. Elle disposait également d’une entrée privée vers les thermes construit par Balbus pour la cité.

 

herculanum3 balbus gellius

Herculanum - La cour intérieure de la villa de Balbus (photo Gellius)

Encore visible dans la villa, le bas relief de Telephus,  roi de Mysie et fils d'Hercule qui se fit soigner d'un blessure inguerissable par Achille, sur les conseils de l’oracle de Delphes.

herculanum4 telephus gellius

      Herculanum : bas relief  de Telephus dans la villa de Balbus (photo Gellius)

Associés à la toiture de la villa, des panneaux entiers du plafond ont également été retrouvés en excellent état de conservation, avec de riches  décors de peinture et de feuilles d’or ; ce plafond aux couleurs éclatantes, devait faire écho à la magnifique salle à manger (triclinium) située au dernier étage et renfermant 36 marbres différents de Méditerranée : cette villa était un véritable palais balnéaire de la noblesse romaine. 

 

Enfin une magnifique porte décorée, également construite par des assemblages de bois, a également été découverte en 2010, dans un état de conservation inégalée. Elle aussi est assemblée sans clou, montrant également tout le savoir faire des menuisiers romains.

 herculanum2

 

Porte à décor de la villa de Balbus , découverte en 2010 dans un parfait état de conservation

Cette toiture restaurée  devrait être exposée lors de la grande exposition en préparation pour mars 2013 au Bristih Museum - « Vivre et mourir à Pompeï et Herculanum » - un évènement à ne pas manquer pour tous les amoureux de l'antiquité romaine . Cette exposition, que nous aurons l’occasion de présenter dans ce blog, proposera également de découvrir le résultat des fouilles récentes  de 2011 des égoûts d’Herculanum (voir article).

commentaires

Marseille - Exposition du 12/01/13 au 15/04/2013 : Le "Tresor des Marseillais" dans le sanctuaire antique de Delphes

Publié le 16 Janvier 2013 par Gellius dans Actus des musées

Marseille (Massalia dans l'Antiquité) renoue avec ses racines fondatrices en nous offrant une exposition sur le "Tresor des Marseillais", édifié dans le sanctuaire de Delphes en Grèce antique. 

Colonie grecque fondée vers 600 avant J.-C par des Phocéens -(de Phocée, puissante cité grecque d'Asie Mineure), Massalia connaît vite une grande prospérité. Mais en 545 av J.-C., Phocée, la mère patrie est prise par les Perses. Phocée est une métropole déchue.

Marseille, principale ville phocéenne d’Occident la remplace de facto comme métropole de tous les Phocéens, fille vaillante "protégeant désormais sa mère comme ses sœurs » 

Soixante ans après sa création, Massalia la Grecque est donc une puissance qui compte. Les mœurs restent celles des Grecs antiques. Massalia, nouvelle puissance portuaire de méditerranée, qui rivalisera aavec Carthage au V ème siècle avant JC.

Pour bien montrer la puissance et la prospérité de Massilia aux autres cités grecques  , les Massaliètes font édifier  entre -530 avant JC et -500 avant JC , à Delphes sanctuaire panhéllénique , un "Tresor" dédié à la déesse Athena.

Un "Trésor" chez les grecs  était un petit monument, sorte de "chapelle votive", construit à l'occasion d'un événement important ou une victoire . Ces monuments, richement orné,  renfermait les offrandes aux dieux. 

Sur le site de Delphes, de cette époque glorieuse, il ne reste malheureusement que les fondations de ce monument et quelques objets conservés au musée du site.

tresor2.jpg

Vestiges du "Tresor" des Marseillais à Delphes

 

Tresor-de-Marseille.JPG

Tête de Guerrier constituant iun fragment de la frise du Tresor des Marseillais conservée au musée de Delphes

 

Marseille nous propose de redécouvrir ces rares vestiges, le temps de l'exposition, dans  chapelle de la Vieille Charité (hospice du XVII ème siècle qui mérite à lui seul la visite).

AFFICHE-TRESOR-120x176-HD.jpg

 

29 fragments de la frise qui ornait le temple, classés tresor national grec,  sont exposés pour la première fois en dehors de Grèce .

On y découvre aussi grâce à l’imagerie 3D le monument polychrome tel qu’il ressort des travaux des archéologues d’aujourd’hui. Et on découvre, à la fin de la visite, une représentation de la Pythie, cette femme mystérieuse et sacrée qui proférait des oracles aux visiteurs.

 

tresor-des-marseillais-delphes Roche desbottes mulliez gugi

Le tresor des Marseillais reconstitué  en 3 D(copyright Guggi Mulliez)

 

resor_marseillais_delphes_Mulliez_Gugi.jpg

Reconstitution de la frise complète  sur le fronton  monument , à partir des fragments retrouvés (en beige), représentant une bataille d'hoplites contre des amazones (copyright Guggi Mulliez)

 

Video sur les "coulisses de l'exposition" :

 

 

Voir les deux reportages complets d'Eric Diouloufet sur Massalia et  le Tresor des Marseillais : 

 

 

 

Pour en savoir plus

- Commander sur Amazon le DVD de l'exposition " Le Tresor des Marseillais, 500 av JC, l'éclat de Marseille à Delphes": cliquer ici

- Numero Hors serie n° 15 de la revue Archeologia  de Janvier 2013 dédié à l'exposition et disponible dans les kiosques 

- Renseignements pratiques sur l'exposition : cliquer ici 

commentaires