Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes

Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines

Arte 8 juin 2013 : documentaire "Les Gaulois au delà du Mythe" de J.J. Beneix

Publié le 5 Juin 2013 par Gellius in Documentaires antiques

Pour les journées nationales de l'archéologie, ce samedi 8 juin à 20 H50, Arte et le célèbre réalisateur Jean jacques Beneix ( réalisateur de nombreux films comme 37,2 ° le matin ou diva, mais aussi de plusieurs documentaires) , nous offrent un nouveau regard sur les gaulois , à la lumière des découvertes archéologiques les plus récentes : les Gaulois, au delà du mythe ".

Voir un extrait video du début du documentaire :

 

 

Primitifs ? Querelleurs ? Moustachus ? Non ! Avec Jean-Jacques Beineix, les Gaulois regagnent leurs titres de noblesse, ceux d’une civilisation qui n’a rien à envier à ses voisins de l’Antiquité.

Dans un documentaire très complet, il donne la parole aux archéologues qui renouvellent notre perception des Gaulois.

 Dès le premier plan, un travelling autour la statue de Vercingétorix à Alésia, le réalisateur Jean-Jacques Beineix plonge au cœur du quiproquo fondamental qui entoure notre vision des Gaulois. Celle d’un peuple des origines, courageux et insoumis, mais primitif. Sous la moustache épaisse de la statue, on reconnaît en effet les traits de son commanditaire, Napoléon III, soucieux d’incarner le prolongement moderne de ce héros national des premiers âges. Sauf que la Gaule n’était en rien un pays, que Vercingétorix était glabre et que les Gaulois n’étaient pas ces barbares que se plaisaient à caricaturer leurs voisins grecs et romains.

Beineix fait le portrait de leur réhabilitation, emboîtant le pas aux archéologues et aux nombreux spécialistes qui font parler os, pollens et graines laissés derrière elles par les populations gauloises. Ni chasseurs de sangliers ni coupeurs de gui, ces derniers ne vivaient pas dans des forêts, qu’ils avaient intensément défrichées pour laisser place aux champs. Agriculteurs, éleveurs, métallurgistes hors pair, ils se livraient même à des esquisses d’industrie, révélées par des recherches récentes : des tranchées de plusieurs kilomètres pour extraire l’or avec des techniques sophistiquées, des exploitations de sel qui génèrent des millions de mètres cubes de déchets de poterie en Lorraine, etc.

Et s’ils n’ont guère laissé de textes, privilégiant la tradition orale, si leurs bâtiments étaient faits de bois dont ne subsistent que des empreintes dans le sol, les vestiges de leurs sanctuaires imposants sont là pour témoigner du raffinement de leurs cultes.

Mais comme l’a bien décelé le réalisateur de 37°2 le matin, cette réhabilitation a son envers : celui de vouloir à toute force faire des Gaulois une sorte d’égal des Romains. Au risque de masquer ce qui fait leur spécificité, comme se le demande l’un des chercheurs à la fin du documentaire.

Inlassablement, les archéologues reviennent donc à l’objet de leur fascination, à cette « part de fiction » irréductible dans notre vision des Gaulois. Elle se nourrit des non-dits de l’écriture de César, très laconique dans la Guerre des Gaules, et des traces archéologiques, souvent ambiguës. Sous le discours scientifique, l’imaginaire affleure. Ce que résume René Char, dans une citation à l’issue du documentaire : « Un poète doit laisser des traces de son passage et non des preuves. Seules les traces font rêver. »

 Pour ceux qui l'aurait manqué, voir le reportage complet en replay :

 

 

 

 

Dans le même esprit , ARTE nous propose dans la foulée une serie documentaire de très belle facture , toujours sur la thématique des gaulois, en partenariat avec l'INRAP : il s'agit de la série "Sur nos traces" consacrées au Gaulois.

Voir le résumé en image video de 6 mn  de cette serie en 5 episodes :

 

10/06 à 17h45 : "Le guerrier gaulois" : Les guerriers gaulois, on a tous l’impression de bien les connaître. On les imagine bagarreurs, irascibles, désordonnés…mais les dernières découvertes archéologiques nous en dépeignent une toute autre image. Les Gaulois étaient en fait de redoutables combattants, craints tout autour du bassin méditerranéen. Et, contrairement à tous les clichés, ces combattants étaient très raffinés.

Gallic.jpg

Le cavalier gaulois:  un aristocrate  en arme (Ier siècle avant JC - dessin Jonnhy Shumate avec son aimable autorisation)


11/06 à 17 h45: "La famille gauloise" : Les Gaulois vivaient-ils dans des petits villages de huttes rondes perdus au milieu des bois ? L’archéologie aérienne puis les fouilles extensives menées préalablement à la construction des autoroutes et des lignes à grandes vitesses ont récemment montré qu’au contraire l’occupation du territoire était dense : une ferme tous les 500 à 1 000 m en moyenne. La ferme était au cœur de la vie de la famille gauloise, la cellule de base de la société. De nombreuses activités domestiques rythmaient son quotidien : culture, élevage, tissage… 


12/06 à 17 h 45 : "Le druide gaulois" : Il est un personnage qui intrigue particulièrement dans la société gauloise. Cible des fantasmes les plus ésotériques, la légende lui prête des pouvoirs et des connaissances presque surnaturels. Ce personnage, c’est le druide. Peu de textes nous renseignent clairement sur son rôle, mais l’archéologie, depuis trente ans, lève peu à peu le voile sur cette figure gauloise. Les dernières fouilles nous permettent de dresser le portrait d’un homme omnipotent car omniscient. Il concentre en effet des compétences religieuses, politiques et judiciaires, grâce à ses vastes connaissances. Astronome, mathématicien, philosophe ou encore botaniste, le druide est le savant de la société gauloise


13/06 à 17 h45: "Le forgeron gaulois" : L’âge du fer ça vous dit quelque chose ? C’est ainsi que l’histoire dénomme la période gauloise car les Gaulois ont été les premiers à dompter le fer. Ils étaient des experts de la métallurgie, une maîtrise qui leur a permis de réaliser de grandes avancées technologiques. Armuriers hors pairs, ils ont conçu toute une gamme d’armes « nouvelle génération ». Les forgerons ont réussi également à  créer toute une panoplie d’outils qui vont révolutionner la vie de tous les jours des Gaulois. Mais ce n’est pas tout, ces artisans avaient également de réels talents d’artistes

village_gaulois_forgeron.jpg

Le forgeron du village gaulois de Saint Julien  (31), village qui a servi de lieu de tournage au reportage précédent de JJ Beneix


14/06 à 17 h45 : "Le banquet gaulois" :Le repas de fête français classé au patrimoine mondial de l’Unesco ? Une histoire d’amour entre les Français et leur table qui remonte au temps des Gaulois !  Le banquet gaulois est codifié et ritualisé : placement des convives selon leur rang, choix des mets, des boissons et des accessoires, rien n’est laissé au hasard. Il clôt les cérémonies religieuses, les assemblées guerrières ou politiques, et sert également à rendre un dernier hommage aux défunts.

Commenter cet article