Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes

Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines

Clermont Ferrand - Musée Bargoin : ouverture de la nouvelle salle des ex-voto gallo-romains

Publié le 22 Décembre 2011 par Gellius in Actus des musées

Les ex-voto (du latin vovere votum - faire un vœu) présentés au musée Bargoin à Clermont Ferrand ont été découverts à Chamalières lors de la construction d’immeubles résidentiels. Les fouilles de sauvetage, qui ont été menées, entre 1968 et 1971, sur le site de la source des roches,  sanctuaire gallo-romain,  ont entre autres permis d’exhumer près de 10 000 fragments de bois ainsi qu’une tablette de plomb gravée portant un des plus longs textes connus en langue gauloise.

arton10989-5db3a.jpg

Ex-voto de la source des Roches de Chamalières - ©Ville de Clermont-Ferrand

Ces ex-voto, datés entre le Ier siècle avant et le Ier siècle après J.-C., constituent l’ensemble le plus important de sculptures gallo-romaines en bois conservé à ce jour en France. Leur nombre, leur état de conservation exceptionnel (grâce au milieu humide dans lequel ils sont restés enfouis pendant près de vingt siècles), la variété des représentations et leur datation sur une période relativement courte en font une collection de référence ; leur qualité artistique étant par ailleurs remarquable.

Les pèlerins gallo-romains, invoquant les forces divines près d'une source,  venaient déposer dans ce lieu sacré des ex-voto en bois représentant des personnages en pied, des parties de corps, des organes internes, des animaux, etc. La quantité significative d’ex-voto représentant des membres inférieurs laisserait penser que la source était particulièrement réputée pour la guérison de ces parties du corps.

La qualité d’exécution de ces ex-voto est très variable. Cette inégalité témoigne vraisemblablement de différentes productions. Les unes, soignées, certainement réalisées par des marchands-sculpteurs, sont des représentations sculptées sur toutes les faces ; d’autres, plus maladroites, sans doute fabriquées par les pèlerins avec des outils de fortune, sont simplement découpées dans une planche ou exploitent la forme naturelle d’une branche à peine dégrossie.

D’autres formes d’ex-voto, des plaquettes de bois probablement peintes ou inscrites, ont aussi été découvertes sur le site.Plus modestement, les ex-voto peuvent aussi prendre la forme d’offrandes faites par les pèlerins comme des noisettes, des glands ou encore des monnaies.

Après les fouilles, la question de la conservation de ces bois gorgés d’eau s’est imposée de manière urgente. Les ex-voto, faits de matériaux périssables, étaient en danger de destruction et leur stabilisation devait être effectuée rapidement. Ce sont donc près de 1 500 sculptures et plus de 8 000 fragments qui ont été collectés et inventoriés.

Certains ont été restaurés par l’Etat et mis en dépôt au musée Bargoin. Une seconde campagne de restauration a été menée jusqu’en 2006, avec l’aide de l’État.

La salle des ex-voto propose aujourd’hui une nouvelle perception de cette collection. Les objets exposés sont moins nombreux qu’auparavant, mais ils permettent une meilleure appréhension des ex-voto, de leurs similitudes comme de leurs particularités. Leur présentation sera régulièrement renouvelée pour aborder différentes thématiques liées à cette collection unique en Europe.

 



Pour en savoir plus , autre article sur Augustonemetum , Clermont-Ferrand Antique 

Commenter cet article

agendicum 02/02/2012 05:59


Toujours aussi intéressant

agendicum 21/01/2012 12:51


Passionnant, comme toujours