Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 13:04

Une découverte archéologique d’aout 2011  vient illustrer un épisode terrible de la révolte juive : la prise de Jerusalem en 70 après JC par le légoions romaines commandées par Titus. Cette révolte du peuple juif , dont l'origine provient d'une querelle religieuse, s’est transformée, face à la détermination des franges les plus radicales des révoltés (les Zélotes et Sicaires),  en véritable guerre judeo-romaine (66 -73 après JC).

La prise de Jerusalem par les légions de Titus en 70 après JC

Titus, fils du tout nouvel empereur Vespasien et secondé par Tibère Alexandre, ancien procurateur de Judée  met donc le siège devant Jérusalem peu avant la Pâque 70. Il a avec lui quatre légions : la  V Macedonica, X Fretensis, XII Fulminata et XV Apollinaris, auxquelles sont joints les contingents renforcés des rois alliés, un grand nombre d'auxiliaires de Syrie, deux mille soldats d'élite de l'armée d'Alexandrie et trois mille des garnisons de l'Euphrate, soit au total soixante dix mille hommes,  qu'il dispose d'abord sur les collines entourant Jérusalem.

 

 Maquette de Jérusalem   Maquette de Jerusalem avant sa destruction en 70 après JC - source : OLevy-Musée d'israel

 

Titus fait aplanir le terrain au pied des remparts de façon à en faciliter l'approche et construire des hélépoles (des tours d’assaut) qui permettent à son armée de s'attaquer au nouveau rempart de la ville neuve, le moins haut des murs d'enceinte, situé au nord de Jérusalem. Le 25 mai 70, les troupes romaines peuvent le franchir puis, cinq jours plus tard, le 30 mai, s'emparerent du second rempart et de la ville neuve jusqu'au pied de la forteresse Antonia.

Les Juifs infligent encore aux Romains de lourdes pertes et Titus décide alors de construire autour de Jérusalem une muraille de 7 kilomètres de long pour mieux isoler la ville. Dans celle-ci, la famine commence à faire ses ravages.  Le 20 juillet, les Romains réussissent à percer une brèche dans le mur du rempart de la cité : peine perdue, ils se  retrouvent devant un nouveau rempart qui avait été construit à la hâte par les assiégés en arrière de la brèche. Les Romains parviennent tout de même à s'emparer de la tour Antonia qui est rasée.

De la tour Antonia, les Romains construisent une rampe d'accès à l'esplanade du Temple, et progressent malgré la résistance des Juifs qui, pour les repousser, mettent le feu aux différents portiques qui entourent le Temple. 

bataile de Jerusalem (1)

Les combats redoublent d'intensité dans les derniers jours d'août 70 et la famine et le désespoir s'emparent de tous les habitants de la ville . Finalement le 29 août  quand les Romains s'approchent du Temple, malgré les ordres de Titus,  un légionnaire jette une torche dans le Temple qui s'embrase, les Romains ne peuvent éteindre l'incendie.

La destruction du Temple ne donne pas le contrôle de la ville aux Romains. Une fois encore Titus s'adresse aux Juifs exige leur reddition en échange de la vie sauve. Mais comme ceux-ci posent leurs conditions et demandent de pouvoir fuir dans le désert, Titus ordonne de prendre et piller la ville. Les Romains donnent l'assaut final  le 25 septembre soit 5 mois après le début du siège.

 

Les assiégés se réfugient  dans les souterrains de la ville lors de la mise à sac sur ordre par les légions romaines

De nombreux habitants et rebelles, se sont réfugiés dans des galeries souterraines creusées dans la ville, épisode décrit dans le livre VI de la « Guerre de Juifs » de Flavius Joseph :

«  Les tyrans (les Zélotes)  et les brigands qui les accompagnaient étaient soutenus d'un suprême espoir : ils songeaient à se réfugier dans les souterrains où ils pensaient ne pas être recherchés et d'où ils étaient décidés à sortir et à prendre la fuite, après l'occupation complète de la ville par les Romains et leur départ. Ce n'était là qu'un rêve, car ils ne devaient échapper ni à Dieu ni aux Romains. Mais pour l'instant, pleins de confiance dans les souterrains, ils allumèrent plus d'incendies que les Romains, tuèrent en foule ceux qui s'enfuyaient des lieux embrasés dans ces tranchées, dépouillèrent les morts, ravirent la nourriture qu'ils trouvaient sur quelques victimes et qu'ils avalaient, souillée de sang. Déjà ils luttaient entre eux pour le butin, et je crois que, dans l'excès de leur cruauté, s'ils n'eussent été prévenus par la prise de la ville, ils seraient allés jusqu'à goûter à la chair des morts » (…)°

 

burnthouse1s

Fondations d'une maison juive brûlée en 70 apres JC, lors du sac de Jerusalem (source Biblewalk.com)

« Quand les Romains eurent tué ou fait prisonniers tous ceux des ennemis qui se montrèrent, ils recherchèrent encore ceux qui étaient réfugiés dans les souterrains et, fouillant le sol, tuèrent tous les Juifs qu'ils purent rencontrer ; on trouva là plus de deux mille hommes qui s'étaient tués de leurs propres mains, ou entretués, ou qui, en plus grand nombre, avaient succombé à la faim. Une affreuse odeur de cadavre frappa ceux qui entraient ; beaucoup se retirèrent aussitôt ; beaucoup pénétrèrent à l'intérieur, poussés par la cupidité, foulant aux pieds les corps amoncelés. On trouva de nombreux objets de prix dans les tranchées ; l'amour du gain légitimait tous les moyens de le satisfaire »

 

jerus1

 Les souterrains, collecteurs d'eeaux pluviales, en cours de fouille depuis 2007 Copyright AP Photo/Dan Balilty

 

Les fouilles archéologiques de 2011 mettent au jour ces souterrains

 

Ce sont ces souterrains qui font actuellement l’objet de fouilles archéologiques : la reconnaissance d’une galerie d’évacuation des eaux pluviales sous Jérusalem a permis la découverte de quelques  vestiges en excellent état de conservation conservés de cette terrible tragédie, qui viennent d’être mis au jour par les archéologues de l'Autorité des Antiquités d'Israël (IAA):

 

-          une épée, identifiée par les archéologues israleiens comme un glaive de légionnaire  romain,  conservé dans son étui de cuir décoré, d’une longueur de 60 cm.   Il s'agit seulement du troisième glaive trouvé dans la ville:

jerus3 photoC. Amit-IAA

 Le glaive Photo C. Amit - IAA

 

jerus2

 Détail du glaive en cours de restauration - Copyright AP Photo/Dan Balilty

 

-          des objets utilitaires témoins de la présence des réfugiés : des lampes à huile, des casseroles de métal , une clé en bronze, mais aussi des pièces de monnaies frappées par les rebelles, avec le slogan «La liberté de Sion», et une représentation grossière sculpté d'une ménorah (chandelier à sept branches), une petite cloche d’or qui semblait avoir été un ornement sur les vêtements d'un homme riche, ou éventuellement d'un prêtre du Temple, ….

 

jerus3-menora-photoV. Naykhin-

 Pierre gravée d'une Menora - photo photoV. Naykhin -IAA

 

 

bell IAA

 Clochette en or d'ornement d'un riche habit ou d'un prêtre juif -photo IAA

 

 

Autre article sur la présence romaine en Galilée et la guerre des juifs  : découverte des thermes de la legion X fretensis à Jerusalem .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • : Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines
  • Contact

Notre sélection de livres

Notre sélection d 'ouvrages sur le monde antique  

Les nouveautés

Civilisation grecque
Civilisations étrusque et italiques
Civilisation romaine
Civilisation gauloise et gallo-romaine
Cuisine antique

 

 

 

Articles Publiés Par Date

   Calendrier romain : Hodies est:

Jeux antiques en ligne

Une selection de jeux gratuits en ligne,  sans téléchargement et en Français,  sur le monde antique grec et romain  :

 

 

wallpaper2 800x600

Gladiatus : Une vie pleine de dangers vous attend dans l`Empire romain : combattez une myriade d`adversaires au cours de vos expéditions, prouvez votre force dans l`arène et bravez les dangers des donjons. Gladiateur, ceux qui vont mourir te saluent!

 

screenshot battlegrepolis

Grepolis : Construisez des villes magnifiques,forgez de puissantes alliances,utilisez le pouvoir des dieux,
partez à la conquête du monde grec antique!

 

 romadoria

Romadoria : Prenez part aux luttes de pouvoir de l’Antiquité romaine avec Romadoria, un nouveau jeu de stratégie . Développez votre cité et étendez votre empire en envoyant vos légions piller les cités ennemies. Affirmez votre emprise commerciale, politique ou militaire et gravez votre nom dans le marbre de l’Histoire.

 

 gladiator

Gladiators:   est un jeu gratuit dans le monde de la Rome antique. Vous êtes en compétition contre d'autres joueurs, vous gérez votre groupe de braves gladiateurs, et participer à différents tournois.