Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 11:42

Au pied de la cathedrale de Strabourg, les fouilles de l'INRAP en cours sur la place du Chateau ont de nouveau mis au jour des vestiges du camp de légionnaires romains d'Argentorate: il s'agit de fragments  de peintures romaines issues qui ornaient l'un des bâtiments du camp.

Le camp de la legion VIII Augusta à Strabourg
 
Ce camp légionnaire a défendu le limes germanique, marquant la frontiere de l'empire romain sur le Rhin, pendant plus de 400 ans.Les premières fortications faites de de terre, bois et plaque de gazon, d'un camp de 6 ha, furent édifiées par la légion II Augusta vers 15 après JC sous Tibère (qui fut ensuite envoyée en garnison en Grande-Bretagne) .
Ensuite la légion VIII Augusta vint s'installer à Argentorate vers 90 après JC, sous Domitien. Elle y édifia des remparts de pierre et un camp "en dur" d'une vingtaine d'hectares . La légion VIII Augusta établit sa garnison à Argentorate pendant plus de 300 ans et contribua à façonner la ville de Strasbourg et la région alsacienne.
2012cDenisGliksman2.jpg
Fragment de tuiles estampillée de la légion VIII Augusta -LEGVIIIAVG-découvert en 2012 avec les fresques (photo © Denis Gliksman,Inrap)
En Gaule romaine, ce camp est la seule garnison permanente de légionnaires romains du Haut empire , avec le camp de Mirebeau sur Bèze (Cote d'Or) , également fondé par la légion VIII Augusta entre 70 et 90 de notre ère .

Situé en plein centre de Strasbourg, les différents aménagements urbains depuis le début du XX ème siècle ont permis d'ouvrir des "fenêtres" archéologiques sur ce camp légionnaire ; des découvertes récentes ( années 1990 et surtout 2008) ont permis  de consolider nos connaissances sur ce camp légionnaire qui hébergeait près de 6000 légionnaires, auxquels pouvaient s'ajouter valets d'armes, artisans, chevaux, mules, boeufs... 

A l'exterieur du camp, le long de la voie principale,  se développa un vilage de civils constitués au début de maisons de bois et torchis (Canabae Legionensis),  où venaient s'installer artisans, commerçants , mais aussi les compagnes de légionnaires, des prostituées, des aubergistes ...attirés par ce nouveau centre de vie économique et le pouvoir d'achats des légionnaires . C'est ainsi que naquit la ville de Strasbourg au bord du Rhin.

 

cartecampargentorate.jpg

Carte du camp de la légion VIII Augusta d'Argentorate, et localisation des principales découvertes archéologiques (établi sous Geoportail- orthophoplan IGN) .

Les fresques de logements d'officiers découvertes en septembre 2012 

En septembre 2012, au fond d'une profonde tranchée, les archéologues ont découvert un vestige rare et fragile  : un morceau de mur en adobe (briques de terre crue séchées à l’air) de 1,10 par 0,70 mètre enduit et peint des deux côtés. Les archéologues ont prélevé les quelques millimètres de chacune des deux couches d’enduit peint. Il s'agit donc de vestige d'une cloison intérieure.

Une des peintures représente des colonnes et un panneau encadrant un personnage debout. L’autre se compose d’une belle guirlande rouge dotée d’un nœud vert . Associé à  ces fresques, six lignes d’inscriptions latines sont présentes sur les dessins (voir ci dessous).

2012cDenisGliksman1.jpg

Une des fresques romaines découvertes à Strasbourg réprésentant un personnage féminin sur la droite au moment de sa decouverte (photo© Heidi Cicutta -Inrap)

D’après les Bernadette Schnitzler, conservatrice du musée archéologique de la ville de Strasbourg, ces fresques du 4 e et dernier style pompéien dateraient du II e siècle de notre ère. Ces fresques ont été réalisées par les peintres professionnels. Dans le palais Rohan, situé au bout de la place, B. Schnitzler présente justement une exposition intitulée « peintures murales romaines en Alsace ».

Par opposition aux baraquements légionnaires dont le confort était plutot spartiate, ces riches fresques ornaient un logement d'officier,  soit les appartements personnels de l’un des six tribuns de la huitième légion, soit le logement d’un des centurions. Ces derniers étaient placés au bout des baraquements où les légionnaires de leur centurie logaient par chambrées de huit (contubernium).

leg8.jpg

Reconstitution de la riche tenue du centurion primipile de la legion VIII Augusta (petit clin d'oeil à mon ami René Cubaynes, président de l'association "Legion VIII Augusta")

Sur une superficie de 50 m les archéologues ont pu dégager deux pièces et un portique débouchant sur un espace ouvert. Ils font partie d'un bâtiment construit en terre et en bois à la fin du Ier siècle de notre ère correspondant à une partie du logement d'officier. 

La succession de sols et la réfection des murs témoignent de l'entretien soigné dont a bénéficié cette demeure. Plus tard, au IIIe siècle, un nouveau bâtiment aux murs beaucoup plus larges la remplace. Il est bordé, à l'extérieur, par une conduite d'adduction d'eau enterrée.
Un canal voûté souterrain est aménagé durant cette période sous l'espace ouvert. Large de 42 cm et haut de 1,20m, cet ouvrage étanche servait certainement à l'évacuation des eaux usées et constitue, à ce jour, le premier tronçon du système d'assainissement du camp romain de la legion VII Augusta d'Artgentorate  découvert in situ.

 

Les fresques , une fois restaurées, devraient rejoindre le musée archéologique de Strasbourg,qui présente déjà au public de nombreux vestiges du camp et du canabae legionensis de la legion VIII Augusta. 

  strasbourgfresque-chateau.jpg

      La même fresque après restauration par le Musée Archéologique de Strasbourg


strasbourg_vestiges.jpg

Une des inscription latine au pied du personnage

Deux graffitis accompagnent ce personnage : Demetrius […] usso et Cassio [salvete bibet, pourrait être traduit par « Démétrios boira » ou « trinquera sainement à toi avec […]ussus et Cassius ». À cette formule répond la deuxième inscription : Demetrius filosopus et caldas (aquas) ol(l)a bibet, qui peut être traduite par « Démétrios le philosophe boira même le bouillon à la marmite », façon sans doute de trinquer sainement. Inscrits par deux mains différentes, les graffitis fonctionneraient comme une réponse du second au premier, ou comme une surenchère. Le peintre n’a peut-être pas voulu figurer le philosophe Démétrios, mais cette représentation inspira ce nom aux deux spectateurs.

S’agirait-il de Démétrios de Phalère ? Ce chef d’État athénien du IVe siècle avant notre ère, éloquent orateur, mourut d’une morsure de serpent lors de son exil en Égypte. Le choix du thème iconographique, le personnage et les inscriptions indiquent en tout cas que le propriétaire des lieux, probalement un officier supérieur de la légion, appartenait à une classe sociale élevée et cultivée.

 

Les baraquements légionnaires découverts en 2008

En 2008, lors des fouilles au 4 rue de la rue brulée, (voir carte ci-dessus), l'INRAP avait déjà mis au jour des baraquements de légionnaires d'une surface de plus de 220 m² et d'une quinzaine de pièces.  La présence de nombreuses pièces de harnachements laisse à penser que le batiment hébergeait cavaliers ou ateliers associés. 

 

670x510_3021_vignette_4100-photo-7814-fichier-Strasbourg-6-.jpg

Reconstitution des baraquements légionnaire de long de la Via Singulairis bordant les remparts ( Dessin ©C. Gaston, Inrap)

670x510_3020_vignette_4097-photo-7814-fichier-Strasbourg-6-.jpg

Reconstitution de détail du barraquement légionnaire découvert en 2008, 4rue de la maison brulée (dessins ©C. Gaston, Inrap)

 

Quelques vestiges de la vie quotidienne de légionnaires découverts lors de ces fouilles : 

4ruebrulee 2008 ©François Schneikert

Dé romain :durant leur rare temps libre, les jeux de dés et les thermes faisaient partie des loisirs préférés des légionnaires (photo © François Schneikert , Inrap)

4ruebrulee_2008_cFrancois_Schneikert2_bouletballiste.jpg

 

Boulets de pierre armant les ballistes (photo©François Schneikert, Inrap)

 

Pour en savoir plus :

 

- Voir la video du chantier 2012 de l'INRAP (© Inrap - Tournez S'il Vous Plaît - 2012)

 

- Voir video sur le camp légionnaire d'Argentorate :

 

- Catalogue de l'exposition de 2010 '" Strasbourg-Argentorate, un camp légionaire sur le Rhin du Ier au IV eme siècle apres JC) : pour le commander sur Amazon, cliquez ici.

-article intégral en ligne sur le canabae legionensis de Strasbourg : les habitats gallo-romains en terre et en bois  de la rue des mesanges à Strasbourg (RAE 2006) : cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DELCROIX 25/10/2015 15:10

Seriez-vous intéressé par la lecture de ma thèse concernant la “Tour de Montbran”, curieux petit monument de France-Bretagne offrant de surprenantes similarités avec les tours de guet du réputé limes romain.
Ce document de 39 pages A4 comportant de nombreuses illustrations peut vous être adressé par courriel.
L'adresse courriel de ce message peut-elle convenir ? Merci de bien vouloir me confirmer.
Cette tour dont j'ai demandé et obtenu la protection par inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, est une propriété privée en état de délabrement avancé, par ignorance et mépris des institutions archéologiques, refusant de traiter sa conservation, et pour laquelle je lutte pour sa sauvegarde !
Cordialement.
Henri DELCROIX 2015.10.25

Agendicum 23/04/2014 15:04

Passionnant et remarquable

agendicum 24/11/2012 07:22


Félicitations, votre blog est toujours aussi passionnant

Présentation

  • : Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • : Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines
  • Contact

Notre sélection de livres

Notre sélection d 'ouvrages sur le monde antique  

Les nouveautés

Civilisation grecque
Civilisations étrusque et italiques
Civilisation romaine
Civilisation gauloise et gallo-romaine
Cuisine antique

 

 

 

Articles Publiés Par Date

   Calendrier romain : Hodies est:

Jeux antiques en ligne

Une selection de jeux gratuits en ligne,  sans téléchargement et en Français,  sur le monde antique grec et romain  :

 

 

wallpaper2 800x600

Gladiatus : Une vie pleine de dangers vous attend dans l`Empire romain : combattez une myriade d`adversaires au cours de vos expéditions, prouvez votre force dans l`arène et bravez les dangers des donjons. Gladiateur, ceux qui vont mourir te saluent!

 

screenshot battlegrepolis

Grepolis : Construisez des villes magnifiques,forgez de puissantes alliances,utilisez le pouvoir des dieux,
partez à la conquête du monde grec antique!

 

 romadoria

Romadoria : Prenez part aux luttes de pouvoir de l’Antiquité romaine avec Romadoria, un nouveau jeu de stratégie . Développez votre cité et étendez votre empire en envoyant vos légions piller les cités ennemies. Affirmez votre emprise commerciale, politique ou militaire et gravez votre nom dans le marbre de l’Histoire.

 

 gladiator

Gladiators:   est un jeu gratuit dans le monde de la Rome antique. Vous êtes en compétition contre d'autres joueurs, vous gérez votre groupe de braves gladiateurs, et participer à différents tournois.