Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 Bienvenue dans un voyage acoustique de plus de 2 500 ans...

 

 

fresque des musiciens grecques

Musiciens lors d'un banquet étrusque

 

La musique grecque nous a laissé quelques témoignages qu'archéologues, historiens, et musiciens passionnés s'efforcent de recréer. 

 

Pour une présentation synthétiques de la démarche expérimentale des chercheurs pour retrouver les sonorités de la grèce antique, je vous invite à prendre connaissance des travaux du groupe  Kerylos sur la musique grecque antique.  Annie Bellis, fondatrice du groupe Kerylos,  est une des spécialistes européennes de musique antique, directrice de recherche en papyrologie au CNRS , voir le site :

 

Kerylos 

 

Lors d'une conférence de l'association des "Ernests"  de l'Ecole Normale Supérieure, Annie Belis presente en une courte synthèse sa démarche d'archeologie musicale experimentale, avant de conclure par quelques notes de Pandoura et de Lyre :

 


 

Des  partitions musicales antiques ont été retrouvées et interprétées , et nous permettent de nous faire une bonne idée des sonorités musicales dans le Grece antique: 

 

- Ecouter le premier hythme delphique à Apollon .

     

La partition de deux  hythmes à Appollon , ont été retrouvés au XIX ème siècle sur une pierre de marbre des murs du "trésor des Atheniens" à Delphes , et sont actuellement, exposée au musée archéologique de Delphes .

Le deuxième hythme datée précisément de l'an 128 av JC, probalement date de sa "première" , et composé par un athénien nommé Limenios, fils de Thoinos. Ces hythmes ont probablement été composés pour les Jeux Pythiques, qui se déroulaient tous les dix ans . Les historiens pensent que le 1er hythme aurait pu être composé aux jeux précédents, en 138 av JC.

Ecouter le deuxième hythme delphique à Apollon

      

Voici un extrait de partition des hythmes delphiques  à Apollon (il faut noter , au-dessus des paroles, les petits symboles représentant les notes de musique) :

 

Delphichymn

 

  extrait partition hythme delphique

Pour des informations complémentaires sur la façon dont sont interprétées ces partitions musicales , voir l'excellent site de Claire Tuan "les pierres qui parlent- initiation à l'épigraphie grecque" .

 

partition Oreste d'Euripide

papyrus chant d'oreste©LyravlosD'autres partitions antiques ont été retrouvées sur des fragments de papyrus comme le  chant du coeur d'Oreste , du poète Euripide du V e siècle  .  

 

 

 

- Ecouter le péan, chant militaire solennel des hoplites, avant la bataille ou après la victoire, en l'honneur de dieux comme Apollon ou Arès.. Ce chant a été retrouvé à partir  de la partition d'un papyrus, conservé au musée de Berlin, de l'époque romaine 160 ap JC.

 

 

 - Ecouter l'hythme à la muse Mesomde (130 ap JC)

 

- Ecouter le chant de Seikilos : il s'agit de la plus ancienne partition complète retrouvée à ce  jour (début de la période romaine) gravée sur une stèle en hommage à son épouse (II e siècle avant JC).

 

  - Ecouter la 1 ere Ode Pythique de Pindare (470 av JC)  :  il s'agit d'un extrait du recueil de 12 poèmes, hythme que le célèbre poète à présenté aux différents Jeux Pythiques qui avaient lieu tous les 4 ans, entre deux  Jeux Olympiques. Ce receuil célèbre dès son ouverture une victoire à la course de chars du roi Hiéron de Syracuse, dont on sait qu'il fut l'un des grands commandaitaires de Pindare. Cette 1ere Pythique est à juste titre considérée comme le chef d'oeuvre absolu du poète, celle que l'on considère comme la plus aboutie.  

Les instruments de musique 

TerpandrosL'orchestre professionnel chypriote Terpandros , qui s'est spécialisé dans la musique grecque antique, présente sur son site le son émis par les différents types d'intruments antiques reconstitués. Les sonorités des instruments que vous pouvez écouter en cliquant sur les liens ci-après sont issus du travail de ces musiciens.

Dans la Grèce antique, les instruments étaient essentiellement destinés à accompagner les chants, même s'il arrivait que l'on joue d'un instrument en solo pour lui-même. De fait, les Grecs n’appréciaient guère les grandes formations instrumentales qui couvraient la voix.   On compte environ une soixantaine d'instruments dans l'antiquité grecque.

 

 

Les instruments à cordes 

 

- La lyre

recontitution de lyre archaïque à partir de fragments- Grece Veme siècle - British museum© gellius

Dans la mythologie le  dieu Hermès aurait construit la première lyre avec deux cornes, une traverse et une carapace de tortue. Les découvertes archéologiques ont permis d'identifier qu'il s'agissait de la tortue d'Hermann.  Il est attesté que la carapace de l'animal, si elle a été utilisée comme caisse de résonance a également été façonnée en bronze (lyre de Panticapée- Musée de l'Hermitage à St Pértersbourg) ou en bois.

De fait cette forme de carapace a été conservée.  Sur la face plane de la caisse, ou table d'harmonie, on tendait une membrane en cuir de bœuf ou d'une feuille de bois.  De part et d’autre de la caisse de résonance, étaient fixés les montants, deux bras recourbés pleins en bois durs (chêne-kermès ou buis) qui étaient réunis dans leur partie supérieure par une pièce de bois, le joug (zygos). Les cordes, de longueur égale mais d’épaisseur différente, étaient faites en boyaux ou en tendons de mouton. L’instrumentiste tenait la lyre un peu inclinée, fixée à son bras gauche par un baudrier. De la main droite, il faisait vibrer les cordes avec un plectre  (médiator) et, de la main gauche, il en étouffait la vibration. La lyre était essentiellement utilisée pour l'apprentissage  et les amateurs. Ci-dessus une reconstition de lyre du V ème siècle reconstituée à partir de fragments et conservée au British Museum.

 

Ecouter la lyre à 7 cordes ( V ème siècle avant JC)

Ecouter la lyre basse à 8 cordes (Vème siècle avant JC).  

 

- Le barbiton

BarbitonCet instrument est proche de la Lyre, mais avec des bras plus longs et une caisse plus étroite induisant une sonorité différente. Il était joué assis ou debout, avec l'aide d'un plectre ; instrument populaire des fêtes dyonisiaques, il était considéré comme un instrument de plaisir et non d'apprentissage comme la Lyre (Aristote). De grande taille, on peut considérer cet instrument comme la "contrebasse" de la lyre. Selon Pindare, cet isnturment aurait été inventé à par un Sparte , appelé Terpandros au VII ème siècle avant JC.

 

Ecouter le barbiton à 8 cordes (Vème siècle avant JC)

 

 

- La cithare

cithareProche mais bien plus grande que la lyre, c’était l’instrument des musiciens professionnels, pour les concours musicaux, alors que la lyre était plutôt réservée aux amateurs. Il s'agissait d'un instrument difficile d'apprentissage et beaucoup plus technique. Dans sa forme la plus ancienne (cf. la phorminx), elle avait trois cordes. Au VIIe siècle av. J.- C., on adopta la cithare à sept cordes. Un siècle plus tard, on lui en ajouta une huitième et, à l’époque classique, les virtuoses de la cithare multiplièrent encore le nombre des cordes, pour accroître les possibilités de leur instrument. Ci-contre une répresentation de cithariste richement paré, lors d'un concours musical, sur une céramique du VIéme siècle (520-510 avant JC).  

Ecouter la cithare d'Apollon (Vème siècle avant JC)

 

Reconstitution de Phorminx©Lyravlos- Le phorminx

Il s'agit de l'ancêtre de la cithare. Il était muni de trois ou quatre cordes et d’une simple caisse de résonance en forme de croissant,

C' était l’instrument utilisé par les Aèdes (chanteur d"épopée comme Homère).

Ecouter le phorminx (VIII ème siècle avant JC)

 

 

 

- L'epigonion

Ecouter l'épigonion (VI ème siècle avant JC)

 

- Le trigone (harpe)

 

- La pandoura

Ecouter la pandoura (IV ème siècle avant JC)

 

Les instruments à vents

 

- L'aulos

L'aulos est une flute composée d'un ou plus généralement deux  tuyaux percés de trois ou six trous et doté d'une anche en lamelles de roseau. Il est fabriqué en roseaux, en bois ou même en ivoire. 

À Athènes, l’aulos est surtout un instrument de musiciens professionnels, qui va passer de mode dans la nobelles au fil des siècles. Il est utilisé dans les banquets, aux funérailles ou encore pendant les sacrifices religieux, mais aussi dans la marine de guerre, pour rythmer les mouvements de rame.

À Sparte, l’aulos  rythme la cadence pour les hoplites et sert de support pour les chants de marche.

L'aulos nécessite comme tous les instruments à anche, énormement de souffle. Pour l'aider dans ses efforts et éviter les déperditions de souffle entre les deux flutes, l'aulète utilisait parfois d'une phorbeia, sorte de museliere de cuir.

 

Ecouter l'aulos simple .

Ecouter l'aulos double .

 

Voir extrait du film "Agora"  (Alexandrie  en Egypte - V eme siècle ap JC): concert d'Aulos :

 

- La corne (kéras)

 

Ecouter la corne de bouc (keras)

 

-La conque

conque.jpg

Conque d'époque romaine -Musée archéologique de Narbonne -photo Gellius)

La conque est un mollusque dont le coquillage est utilisé comme instrument de musique à vent et où l'instrumentiste souffle pour produire le son. il s'agit d'un instrument primitif utilisé dès la prehistoire.

Ecouter la conque (kohlos)

 

- Le syrinx (flute de Pan)

Ecouter le syrinx  .

 

- Le salpinx (trompette)

Ecouter le salpinx .

 

- L'hydraulos (orgue hydraulique)

Il s'agit d'un premier orgue de l'histoire, l'orgue hydraulique inventé par Ctesibios au III ème siècle avant JC. 

Le musée de Dion ( Nord de la grèce, ancien royaume de macedoine), renferme un vestige exceptionnle d'un hydraulos, datant du 1er siècle avant JC :

 

Voir ci après une reconstitution de cet orgue qui joue le chant de Seikilos , dont la partition complète est décrite ci- avant :

 

Les percussions

 

  -Les cymbales

Cymbale dédiée à Koré- 500/ 480 av JC- Museum National d'Athènes

Il s'agit d'une paire de disques le plus souvent en bronze. Le petit trou au centre servait à fixer un anneau dans lequel le musicien passait ses doigts. Elles pouvaient être reliées par une ficelle ou une chainette.

Ecouter les cymbales 

 

 

- Les crotales

Ecouter les crotales.

 

- Le tympanon ( tambourin)

Ecouter le tambourin 

 

- Le sistre

Ecouter le sistre 

Partager cette page

Repost 0
Published by Gellius

Présentation

  • : Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • : Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines
  • Contact

Notre sélection de livres

Notre sélection d 'ouvrages sur le monde antique  

Les nouveautés

Civilisation grecque
Civilisations étrusque et italiques
Civilisation romaine
Civilisation gauloise et gallo-romaine
Cuisine antique

 

 

 

Articles Publiés Par Date

   Calendrier romain : Hodies est:

Jeux antiques en ligne

Une selection de jeux gratuits en ligne,  sans téléchargement et en Français,  sur le monde antique grec et romain  :

 

 

wallpaper2 800x600

Gladiatus : Une vie pleine de dangers vous attend dans l`Empire romain : combattez une myriade d`adversaires au cours de vos expéditions, prouvez votre force dans l`arène et bravez les dangers des donjons. Gladiateur, ceux qui vont mourir te saluent!

 

screenshot battlegrepolis

Grepolis : Construisez des villes magnifiques,forgez de puissantes alliances,utilisez le pouvoir des dieux,
partez à la conquête du monde grec antique!

 

 romadoria

Romadoria : Prenez part aux luttes de pouvoir de l’Antiquité romaine avec Romadoria, un nouveau jeu de stratégie . Développez votre cité et étendez votre empire en envoyant vos légions piller les cités ennemies. Affirmez votre emprise commerciale, politique ou militaire et gravez votre nom dans le marbre de l’Histoire.

 

 gladiator

Gladiators:   est un jeu gratuit dans le monde de la Rome antique. Vous êtes en compétition contre d'autres joueurs, vous gérez votre groupe de braves gladiateurs, et participer à différents tournois.