Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 15:54

Et si, en cette fin d'été, vous preniez encore le temps de lire un livre d'histoire antique ?

Nous vous proposons de vous attaquer à la biographie et au destin exceptionnel d'Agrippine, racontée de manière très agréable à lire, par la passionnante et sémillante docteur en Histoire, Virginie Girod, spécialiste de la femme dans le monde romain.

Général Germanicus- portrait de 14 /20 ap JC
Général Germanicus- portrait de 14 /20 ap JC

Agrippine fut une redoutable femme de pouvoir, cruelle, manipulatrice, qui a porté son fils Néron au pouvoir, par ambition personnelle . Féministe avant l'heure mais aussi brillante comme nous la présente l'auteur, elle connu toutefois un destin tragique.

Virginie Girod, dans un style littéraire délicieux, nous décrit la vie mouvementée de cette femme remarquable.

Julia Agrippina , dite Agrippine la jeune, est née en 15 après JC à Ara Ubiorium en Germanie (actuelle Cologne). Issue de la puissante dynastie julio-claudienne, petite fille d'Auguste et de Marc Antoine , fille du célèbre général Germanicus , soeur de Caligula, elle eut pourtant une "jeunesse difficile" .

Dès sa naissance , elle suivit son père Germanicus, de camps militaires en camps militaires. A 18 mois, elle entre à Rome pour son Triomphe: Tacite le décrit ainsi : « ce qui ajoutait encore au spectacle, c’était la beauté de Germanicus et son char, sur lequel se trouvaient ses cinq enfants»

Jalousé par le jeune Empereur Tibère , Germanicus est envoyé en Orient pour l'éloigner de ses fidèles troupes de Germanie, et meurt dans des circonstances mystérieuses . Mort naturelle ou assassinat commandité par Tibère? L'Histoire ne le dit pas, même si de fort soupçon pèse sur Tibère, mais perdre son père laisse forcement des traces sur une petite fille de 4 ans.

Après avoir exilé sa mère et ses deux frères sur l’île de Pandataria, Tibère, fit épouser à Agrippine, alors âgée de 13 ans , Cnéus Domitius Ahéonobarbus. Bien qu'issu de la noble famille des Julio-Claudiens, le marié a 45 ans et est réputé pour sa brutalité. Après cet mariage, avouez que pour l’innocence enfantine on repassera !

Après la mort de Tibère, Agrippine donnera naissance à celui qui allait devenir Néron.

En l’absence d’héritier direct de Tibère. C’est Caligula qui devient empereur de Rome à 25 ans. Il rappelle auprès de lui la seule famille qui lui reste, à savoir ses trois sœurs : Agrippine, Drusilla et Livilla.

Si Caligula n’a pas d’héritier, la voie vers la pourpre impériale reste accessible au fils d’Agrippine. Celle-ci n'hésite pas à fomenter un complot contre son frère, dont on connait par les auteurs antiques les extravagances et les excès. Découverte, Agrippine est exilée en janvier 41 sur l’île de Pontia avec sa sœur Livilla, les autres complices furent exécutés.

Un an après, Caligula est assassiné par des membres de sa garde prétorienne, et meurt sans héritier. Ce fut Claude, frère de Germanicus et petit-fils de Marc Antoine, qui fut proclamé empereur.

Dès lors Agrippine pouvait revenir à Rome. Son premier mari étant mort d’hydropisie (oedème généralisé) quelques années plus tôt, il lui fallait vite , en respectable matrone, retrouver un statut de femme mariée et épousa un riche avocat, Crispus Passiénus.

Agrippine la Jeune

Agrippine la Jeune

Claude, représenté en Jupiter
Claude, représenté en Jupiter

Parallèlement, le destin d’Agrippine était lié aux actes de Messaline, la femme de Claude. La réputation de cette dernière n’est plus à faire. Elle pensait faire un coup d’État avec son amant et ainsi prendre le pouvoir, la machination est déjouée, elle est exécutée en 48. Claude se retrouva donc le célibataire le plus convoité de la ville. La "nature" étant bien faite, le second mari d’Agrippine passa l’arme à gauche la même année , Agrippine pouvait donc, également, se remarier…

Claude est l'oncle d'Agrippine , mais qu'importe: elle n’a plus qu’à tout mettre en œuvre pour que Claude adopte son fils Néron en 50 et le déclare seul héritier aux dépens de son fils légitime, le tristement célèbre Britannicus.

Après 6 ans d’un mariage "heureux", Agrippine trompait allègrement son mari avec un riche affranchi impérial dénommé Pallas, proche conseiller de Claude. Alors que les disputes éclataient régulièrement dans le couple, Agrippine estima qu’il était plus que temps pour son fils de régner, surtout que Claude commençait à vouloir laissé son héritage à Britanicus .

Une poêlée de champignons mortels servis à son cher et tendre et le tour était joué. Claude meurt dans la nuit du 13 au 14 octobre 54. On notera que subsiste un léger doute sur la culpabilité d’Agrippine vers laquelle converge le regard des historiens antiques ... .

Néron- portrait du I er siècle ap JC
Néron- portrait du I er siècle ap JC

Néron devenait empereur à 17 ans et Agrippine réalisait enfin son rêve, être impératrice-mère.Toutefois, son fils supporta 5 ans les ordres de cette mère tyrannique qui voulait gouverner à sa place... Excédé, il se décida à l'occire, mais sans déclencher de guerre civile, sa mère étant populaire dans l'armée ...

Rien de tel qu'une petite croisière dans la baie de Naples, organisée par Néron avec un bateau saboté, pour faire croire à un accident. Mais sa coriace mère de 44 ans s'en tira et rentra à la nage ! Néron n'eut d'autre choix que de la faire assassiné par sa garde ...

Pour ajouter au drame, Tacite raconte qu'au Prétorien venu la passer par le glaive , elle se serait écrier : "Ventrem Feri " - Frappe au ventre ! , celui qui a mis au monde cet empereur matricide !

Ce livre nous permet de découvrir une femme romaine qui s’est battue toute sa vie pour se faire une place là où les femmes n’en avaient que peu. Oui ! Il y eut complots, incestes, adultères, meurtres, manigances, mais le véritable tort d’Agrippine est en fait d’avoir enfanté un "monstre" et elle fut jugée, a posteriori, pour cela. Un récit remarquable et captivant !

Merci à Virginie Girod pour ce bon moment à lire son ouvrage : vous pouvez retrouver parler de son livre sur la vidéo ci dessous :

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 17:46

L’événement est suffisamment rare pour l'annoncer et le soutenir : la naissance d'un nouveau magazine français sur l'Antiquité Européenne ! Il s'agit d'un trimestriel dont le numéro 1 est disponible ce mois en kiosque :

Nouveau magazine " Antiquité"
Au sommaire ce mois -ci

Au sommaire ce mois -ci

Cette revue est éditée par Heimdal , à qui on doit déjà plusieurs magazines historiques (seconde guerre mondiale et Moyen Age) . il s'agit d'une revue de belle facture, très illustrée ; parmi les articles de ce premier numéro, on retrouve des contributions d'archéologues, d'historiens, mais aussi de reconstructeurs antiques.

Bonne lecture !

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 19:54
Vient de paraitre : La guerre romaine. 58 avant J.-C.-235 après J.-C

Yann le Bohec, professeur à la Sorbonne, spécialiste de l'histoire militaire romaine nous propose son dernier ouvrage consacrée à la guerre romaine, durant le Haut Empire :

La guerre romaine. 58 avant J.-C.-235 après J.-C -448 pages, aux Editions du Talandier .

L'armée romaine a été l'armée la plus efficace non seulement de l'Antiquité mais encore de toute l'histoire. En cinq siècles elle a conquis un empire immense ; elle a su le garder pendant cinq autres siècles ; et, après sa disparition, elle n'a laissé que des regrets. Pourquoi et comment, les réponses se trouvent dans ce livre.

Sait-on que Rome, qui a tant fait la guerre, ne rêvait que de paix ? Les Romains avaient mis en place de nombreux garde-fous religieux et juridiques pour éviter la confrontation armée : la littérature actuellement disponible l'ignore. Mais, une fois engagée sur le chemin de la guerre, Rome ne concevait pas de s'arrêter sinon sur une victoire claire et nette. Sait-on aussi que les Romains ont inventé la logistique, le génie militaire, la médecine militaire et le « deuxième plus vieux métier du monde », le renseignement ?

Ils ont pratiqué toutes les formes de combat, la bataille en rase campagne, le siège, et aussi la gesticulation, le combat en milieu urbain et en montagne, la bataille de nuit et la contre-guérilla (sur un modèle ressuscité vingt siècles plus tard par David Galula) ; et n'oublions pas le combat naval. Ils ont même inventé la guerre biologique et chimique.

Et ils ont eu une stratégie ; une « petite stratégie », certes, mais une vraie stratégie. Et, fait étonnant, cette armée exemplaire a nourri en son sein des déserteurs et des traîtres ! L'auteur donne ici la synthèse de quarante années de recherches sur l'armée romaine. Il a déjà consacré plusieurs ouvrages majeurs à ce thème (L'Armée romaine sous le Haut-Empire, L'Armée romaine dans la tourmente, etc.) et pourtant, il apporte encore avec ce livre, beaucoup d'éléments jusqu'ici mal connus, ignorés, voire inédits.

Pour le commander en ligne sur Amazon :

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 20:47
Vient de paraitre : Tarquin le superbe : Roi maudit des Etrusques, dernier roi de Rome

Vient de paraitre aux éditions Payot : "Tarquin le superbe : Roi maudit des Etrusques" de Thierrey Camous.

C'est sous la coupe d'une femme, sa belle-sœur Tullia, que Tarquin le Superbe (534-495 av. J.-C.), fils du roi étrusque Tarquin l'Ancien, entre en scène dans l'Histoire.

La créature machiavélique le pousse à l'épouser avant de l'obliger à tuer son père, Servius Tullius, et à prendre sa place sur le trône de Rome.

Le dernier roi de Rome devient ainsi le maître d'un empire naissant, qu'il impose par la force dans tout le Latium en installant ses proches à la tête des cités vaincues, et l'architecte de la grandeur monumentale d'une ville devenue capitale.

Partisan d'un pouvoir despotique, il gouverne par la terreur et épuise les finances de l'Vrbs. Le suicide de Lucrèce, une noble Romaine violée par son fils aîné, Sextus Tarquin, cause sa chute : l'orgueilleux roi et sa famille sont chassés de Rome, incitant les sénateurs à renoncer à la monarchie pour choisir la République.

Sous la plume de Tite-Live et de Denys d'Halicarnasse, le plus puissant et le plus flamboyant de tous les rois de Rome passe alors à la postérité comme l'archétype parfait du tyran sans scrupule.

Par ses actions, ce roi maudit et honni, victime d'une légende noire, est pourtant à l'origine de la puissance d'un Empire romain qui devait bientôt déborder les frontières du Latium, puis de l'Italie elle-même, jusqu'à embrasser la Méditerranée tout entière.

Pour le commander sur amazon : cliquer ici.

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 12:57

L'auteur Stephane Thion m'a amicalement remis son récent ouvrage, paru en janvier 2013 que je recommande particulièrement pour les passionnés d'histoire militaire antique, reconstituteurs et surtout aux figurinistes.

lagide11.jpg

Il s'agit d'un excellent ouvrage de synthèse, mais très précis et richemement illustré sur l'armée lagide. Les lagides sont une dynastie macédonienne qui a régné sur l'Egypte  et les provinces proches, de -305 avant JC à -30 avant JC. Ptolémée Ier, général d'Alexandre le Grand et fils de Lagos de Macedoine s'est proclamé roi d'Egypte et a choisi Alexandrie comme capitale. Sa dynastie s'est éteinte avec la mort de Cléopâtre en -30 avant JC, l'Egypte devenant alors province romaine. 

Cet ouvrage a été réalisé principalement à partir de sources antiques : historiens comme Polybe mais surtout des centaines d'inscriptions et papyrus hellénistiques et égyptiennes, et une abondante bibiographie historique.
Le soldat lagide étant proche de son voisin séleucide et du reste du monde hellénistique, l'étude de l'armée lagide  est utile pour appréhender plus largement l'équipement et l'organsiation des armées héllenistiques qui ont succédé aux armées d'Alexandre le Grand . En effet, aucun autre royaume hellénistique n’a la chance de disposer d’autant de sources, notamment dans le domaine militaire.
Si il reste malgré tout de nombreuses zones d’ombres, ces documents nous révèlent entre autres les noms de nombreux officiers avec, dans certains cas, l’unité militaire qu’ils commandaient. De même quelques rares stèles bien conservées nous ont livré des listes de soldats et de leurs officiers.

C’est cette armée, héritière des traditions macédoniennes, que détaille cet ouvrage.

De nombreuses infographies, inspirées des statuettes, fresques et stèles peintes retrouvées en Égypte ou en Coelé-Syrie, révèlent le soldat des Ptolémées tel qu’il se présentait du IIIe au Ier siècle avant Jésus-Christ. L'armée lagide a en effet beaucyoup évoluée à partir du deuxième siècle : cette armée lagide, dont l'élite était macédonienne,  était essentiellement composée de mercenaires d' auxiliaires thraces, galates, pisidiens, mysiens, juifs et autres.

Quelques planches (copyright éditions LRT):

lagide1.jpg

 

lagide2.jpg

 lagide3.jpg

Pour le commander sur Amazon : cliquez ici.

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 13:10

Ce mois ci dans les kiosques, Sciences et vie nous propose une plongée dans l'intimité de la vie quotidienne des habitants de la Rome antique.

sciencesetviemars2013_0.jpg

 

Comment mangeaient, s'habillaient, aimaient, travaillaient les Romains au temps des grands empereurs dans la Ville éternelle? Quels étaient leurs croyances, leurs loisirs, leurs peurs ? Dans quel logement vivaient les riches et les pauvres? Comment étaient traités les femmes et les enfants ?

sciencesetviemars2013_2.jpg

 C'est une véritable immersion dans la Rome antique, où marbre, temple , palais , somptueuses villae, cotoient la crasse, la prosmiscuité dans de petits appartements au sein d'Insulae surpeuplées, les boutiques des marchands le long des rues,  le crieur sur le forum, le marché aux esclaves, les prostituées et voleurs...  mais dans une société où un code moral et religieux régissaient chaque acte de la vie quotidienne. 

De très belles images empruntées à la série Rome  viennent illustrer chacun des articles. 

 Ce cahier de sciences et vie nous offre une image à la fois humaine et tangible de la société romaine, de ses splendeurs, ses institutions, ses richesses, sa culture et le progrès social auquel chacun veut ou peut, accèder.

 Tout ce qui a fait que la cité antique et son modèle, étendu à un empire , a duré plus de mille ans.

 

Une belle illsutration de la société romaine est approchée par ce qu'ils mangeaient, les coutumes,  moeurs et rituels autour des repas. 

sciencesetviemars2013_1.jpg

 

A cette occasion, découvrez la vidéo du reportage culinaire "L'archéologie des saveurs" et baignez dans l'ambiance de cette cuisine antique, de S. Tigneres : 

 

 

Au sommaire: 

  • Grandeur de Rome
  • A Rome, des systemes de solidarité assurent le minium vital
  • Rome : l'Opulence et la misere
  • La Domus romaine
  • Des citadins éternels nostalgiques de la campagne
  • Donnes nous nos jeux quotidiens
  • Des bavards impénitents
  • La bonne entente avec les dieux
  • Les Romains et le reste du monde
  • Des inégalités à tous les étages 
  • La force du sexe faible
  • Secrets de toilette/ toges et tuniques
  • La famille au nom du pater
  • Le travail face cachée des romains
  • Les Romains,débauchés pudibonds
  • Une existence jalonée de rites
  • Animaux de très chere compagnie
  • Dis mois ce que tu manges
  • L'antichambre des festins
  • l'Archeologie des saveurs
Pour en savoir plus sur la cuisine antique : voir article 

Pour commander le numero de cahiers de sciencess et vie d'Avril 2013 en ligne sur amazon: cliquer ici

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 01:00

Vient de paraitre, aux éditions Les Belles Lettres ,  l'ouvrage "Torturer à l'Antique", de Guillaume Flamerie de Lachapelle , maître de conférences de langue et littératures latines à l'Université de Bordeaux 3.

totureral-antique.jpg

 

Amputer, bastonner, décapiter, ébouillanter, lapider, scier: les punitions infligées dans l'Antiquité sont parfois (lugubrement) banales, mais les Grecs et les Romains ont aussi su faire preuve d'une grande ingéniosité.

Phalaris, tyran de Sicile, fait rôtir ses victimes dans un taureau de bronze qui transforme les hurlements des malheureux en mugissements désespérés; le Romain Védius Pollion se sert de ses esclaves maladroits comme d'un pâture pour son vivier de murènes.

Quant aux coupables d'adultère, punis à l'aide d'un raifort, d'un poisson ou bien exhibés sur un âne, ils pâtissent de l'imagination des Anciens.

Les châtiments divins sont plus extraordinaires encore: Marsyas est écorché vif par Apollon et Érysichthon, frappé d'une faim insatiable, en est réduit à dévorer ses propres membres.


C'est en une visite guidée de ce petit musée des horreurs que consiste ce livre, à travers plus d'une centaine de textes en traduction, sans négliger cependant d'explorer, derrière d'effrayantes anecdotes, les ressorts profonds qui expliquent la violence de la répression: en somme, pourquoi sévir ?

Pour le commander sur Amazon : cliquez ici 

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 13:08

Vient de paraitre : Galien de pergame, un médecin grec à Rome , de Véronique Boudon-Millot (Directrice du laboratoire "Médecine grecque" - CNRS-Université Paris IV La Sorbonne) , aux Editions Belles Lettres.

 

galien.gif

Rarement auteur antique nous a autant parlé de lui, rarement matière autobiographique fut aussi abondante, rarement œuvre fut aussi influente : les textes de Galien ont été traduit en arabe, en arménien et ont voyagé jusqu’à la Chine. De fait la vie du médecin est passionnante. 

Né à Pergame (Turquie atuelle) au début du IIe siècle après J.-C. , Galien fut éduqué par un père qu’il aima beaucoup, si bien que ce n’est qu’à sa mort que Galien se décide à quitter sa ville natale pour rejoindre la grande tradition hippocratique des médecins itinérants. 

Esprit curieux de tout, Galien aime surtout parler de lui: rarement auteur antique ne s'est autant livré. Cette biographie qui prend en compte les découvertes les plus récentes suit l'itinéraire du futur médecin depuis Pergame, où il étudie la philosophie et la médecine auprès des meilleurs maîtres, jusqu'à Smyrne, Corinthe et Alexandrie où il entreprend ses premiers voyages d'études.

Le médecin qui parcourt le monde de la Grèce à l'Egypte en passant par Chypre et la Palestine se voit confier la charge de médecin des gladiateurs à Pergame (157-161 ap JC), avant d'entamer à Rome une brillante carrière. Là, sa notoriété croissante lui attire la haine de ses collègues, qui l'oblige à un exil forcé (166 ap JC), mais lui vaut aussi  le privilège d'être rappelé (à partir de 169 ap JC) et admis au chevet de l'empereur Marc Aurèle et de son fils Commode.

Galien a connu une longévité exceptionelle pour son époque, (la date supposée de sa disparition étant estimée à 216 ap JC, son derbier écrit datant de 207 ), soit à l'age de 87 ans ! 

Témoin privilégié de la société romaine de son temps, Galien nous introduit ainsi dans l'intimité de ses malades, riches et moins riches, et dans le secret de leurs maisons 

 

Un livre passionnant sur la médecine antique, ses patients et aussi sur l'intimité de la société romaine : à lire absolument ! 

 

Pour le commander en ligne sur Amazon : cliquer ici.

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 18:08

Disponible en kiosque , le dossier d'archeologie du mois de juillet 2012 aux éditions Faton : les "forums romains" : un outil indispensable pour comprendre le site complexe des vestiges du forum antique de Rome . 

L5957.jpg

Au sommaire :

  • la gloire des empereus, les forums de Rome de cesar à Trajan
  • le forum romanum, de Cesar à Domitien 
  • les forums dans le tissu et le paysage urbain
  • histoire du site et histoire des forums imperiaux
  • le forume de Cesar et le temple de Venus Genitrix
  • le forum d'Auguste et le temple de Mars
  • les Flaviens et les deux complexes monumentaux dédiés à la paix
  • le forum de Trajan
  • la place des forums dans l'histoire architecturale romaine
  • les marbres des forums impériaux
  • le répertoire décoratif et symbolique des forums impériaux
  • la stérilisation du coeur de l'urbs
  • les forums de Rome et de l'Empire
  • la vie religieuse sur les forums

 

Pour feuilleter le magazine : cliquez ici

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 10:58

Vient de paraitre, aux éditions Belles Lettres,  un bel ouvrage de référence,  sur l'histoire mouvementée de la Judée et de l'Empire romain, que nous propose Gilbert l'Abbé : "L'affirmation de la puissance romaine en Judée (63 a.C.-136 p.C.)". Il s'agit d'un ouvrage spécialisé , mais très bien écrit. Il s'adresse aussi bien à 'historien, qu'à l'étudiant ou "l'amateur éclairé". 

 

judee.jpg

 

De la conquête de Pompée (-63 avant JC) au temps de Cicéron à l'écrasement de la révolte de Bar Kokhba sous Hadrien (136 après JC), la Judée est restée un sujet de préoccupation pour Rome. Il s'agissait pourtant d'un territoire relativement mineur aux confins de l’empire. Il y eut pendant ces deux siècles des périodes d’affrontement et des périodes d’apaisement. Néanmoins, au fil des révoltes, suivies, comme toujours, de répression, le particularisme judéen a été politiquement anéanti, la Judée devenant une province ordinaire et perdant, fait exceptionnel, jusqu’à son nom.

Ce processus historique est traité à grands traits en une approche décidément structurelle. L’analyse, qui englobe la situation concédée par Rome aux dynastes hasmonéens et hérodiens, se fonde largement sur l’étude des titres et pouvoirs dévolus aux différents acteurs, et notamment aux gouverneurs romains de rang équestre, d’Auguste à Néron. Ce furent assurément des préfets pendant au moins l’essentiel de la période, puis, peut-être, des procurateurs, et, dans ce cas, probablement à partir de Claude, vers 52 de notre ère seulement. Ces hommes n’ont eu à leur disposition que des troupes auxiliaires, aux faibles effectifs : c’était encore l’époque de l’autonomie en pays judéen, même pour le prélèvement des impôts. Les chevaliers romains chargés de la Judée ont toujours été sous la dépendance du légat de Syrie, personnage consulaire et seul détenteur de l’imperium.

Avec la grande révolte de 66 et la destruction du Temple par le proconsul Titus, une nouvelle période s’est ouverte, le pays, maintenant constitué en province régulière, étant confié à des sénateurs, d’abord de rang prétorien. Masada, la dernière place forte des Siccaires, a été prise à la suite d’un siège rapide et d’un assaut direct. Le suicide des derniers défenseurs est à présent mis en doute, paraissant réfuté par l’archéologie. De récentes données épigraphiques montrent que l’armée romaine en Judée, sous les Flaviens, était nettement plus puissante que l’on ne l’avait supposé. La guerre contre Bar Kokhba a été rude : l’empire romain, également sollicité en Bretagne, a dû mobiliser toutes ses ressources pour l’emporter, cette fois définitivement. En 136, Hadrien étant Imperator II, la Judée est devenue province de Syrie-Palestine.

 

Biographie de l'auteur : Ancien élève de l'École Nationale Supérieure des Bibliothèques, Gilbert Labbé est historien de formation. Ancien Conservateur en chef à l’Université Bordeaux 3, docteur en histoire, langues, littérature anciennes, il porte un intérêt particulier aux institutions politiques et militaires romaines.

Pour le commander en ligne dans notre selection amazon : cliquez ici.

 

Lire aussi dans ce blog dans la rubrique Découvertes archéologiques:

- les souterrains de Jerusalem durant la première guerre judeo-romaine (66-73 apr JC)

- les thermes romains de la Legion X fretensis à Jerusalem.

Repost 0
Published by Gellius - dans Actualité lecture
commenter cet article

Présentation

  • : Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • : Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines
  • Contact

Notre sélection de livres

Notre sélection d 'ouvrages sur le monde antique  

Les nouveautés

Civilisation grecque
Civilisations étrusque et italiques
Civilisation romaine
Civilisation gauloise et gallo-romaine
Cuisine antique

 

 

 

Articles Publiés Par Date

   Calendrier romain : Hodies est:

Jeux antiques en ligne

Une selection de jeux gratuits en ligne,  sans téléchargement et en Français,  sur le monde antique grec et romain  :

 

 

wallpaper2 800x600

Gladiatus : Une vie pleine de dangers vous attend dans l`Empire romain : combattez une myriade d`adversaires au cours de vos expéditions, prouvez votre force dans l`arène et bravez les dangers des donjons. Gladiateur, ceux qui vont mourir te saluent!

 

screenshot battlegrepolis

Grepolis : Construisez des villes magnifiques,forgez de puissantes alliances,utilisez le pouvoir des dieux,
partez à la conquête du monde grec antique!

 

 romadoria

Romadoria : Prenez part aux luttes de pouvoir de l’Antiquité romaine avec Romadoria, un nouveau jeu de stratégie . Développez votre cité et étendez votre empire en envoyant vos légions piller les cités ennemies. Affirmez votre emprise commerciale, politique ou militaire et gravez votre nom dans le marbre de l’Histoire.

 

 gladiator

Gladiators:   est un jeu gratuit dans le monde de la Rome antique. Vous êtes en compétition contre d'autres joueurs, vous gérez votre groupe de braves gladiateurs, et participer à différents tournois.