Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 18:32
Documentaire : "les Romains en Germanie  "- 5 / 6 mars 2016 - Arte

Arte nous propose un documentaire inédit sur les romains en Germanie en 3 épisodes : qui sera diffusé le 5 mars 2016 à partir de 20h50 et rediffusé le 6 mars à partir de 14 h25.

1er épisode : Samedi 5 mars à 20 h50 - Arte : Guerre et Paix

Un demi-siècle avant J.-C., l'Empire romain en Germanie fait de Cologne sa vitrine. La cité , fondée par Agrippa en 38 avant JC et appelée Ara Ubiorum (capitale des Ubiens) est dotée de tout le confort, y compris l'eau courante du massif de l'Eifel. Les rapports avec les tribus germaines, soumises, sont plutôt amènes. Mais un vent de révolte souffle parfois, comme en 69, lorsque des tribus germaines se rendent aux portes de Cologne et exhortent la tribu pacifique des Ubiens, qui gère la ville avec les Romains, de se rebeller contre ces derniers et de les tuer.

Episode 2 : Samedi 5 mars 2016 - 21h40 : L'âge d'or :

Les provinces romaines des vallées du Rhin et de ses affluents attirent le négoce et l'artisanat. Mayence, Heidelberg, Strasbourg, Trêves et Aix-la-Chapelle se développent, surtout sous le règne d'Auguste qui joue à fond la carte de l'intégration. Les Germains s'adaptent aux moeurs romaines et les mariages mixtes se multiplient. L'Empire se protège des "barbares" par la construction d'un mur de 550 kilomètres entre le Rhin et le Danube. Les soldats romains à la retraite reçoivent des terrains qu'ils mettent en valeur. D'où l'existence de fertiles propriétés agricoles avec leurs belles villas romaines.

Episode 3 : Samedi 5 mars 2016 22h30 : Au centre de l'Empire

À partir de 305, les empereurs romains disposent d'une résidence à Trêves, qui garde des vestiges de la splendeur passée. Les Romains apportent la vigne dans la vallée de la Moselle. Mais la situation se tend lorsque Dioclétien persécute les chrétiens. Jusqu'à ce que Constantin rencontre un pâtre qui le convertit au christianisme. Les terres germaniques deviennent chrétiennes. Mais la pression des Francs, qui passent le Rhin pris par les glaces en 406, marquera la fin de l'hégémonie romaine.

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 23:20

Sur France 5 , le 10 février à 20 h40 : documentaire antique  "CARNUNTUM, LA CITÉ PERDUE DES GLADIATEURS".

Comment vivaient les gladiateurs et qui étaient-ils ? Pour la première fois, grâce à des scanners de sols, une nouvelle technologie, des archéologues ont pu détecter les traces de toute une école de gladiateurs sur le site de Carnuntum, situé à trente kilomètres de Vienne en Autriche . Vieux de 1700 ans, d'une superficie de 11 000 mètres carrés, ce lieu, rempli de vestiges, constitue un site unique au monde. Les premiers résultats ont déjà permis d'identifier des hébergements, des bains et des zones d'entraînement.

 

Le site a été découvert en 2001 : voir article détaillé en cliquant ici .

L'école de gladiature  reprend vie grâce à des reconsitution 3D et des reconstitutions de scènes d'entraineemnt de gladiature, reconstution réalisée par une troupe franaçaise : ACTA, basé à Beaucaire (30) .

Carnuntum, la cité perdue des gladiateurs

Voir la bande annonce : 

Repost 0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 18:11
Documentaire "sur nos traces" : le vigneron gallo -romain

Un autre épisode de la série documentaire d'Arte , consacrée au vigneron gallo-romain dans la Province de narbonnaise .

Après nous avoir présenté un site de fouille archéologique de la riche villa d'un viticulteur romain Quintus Julius Priscus installé en Narbonnaise, nous sommes invité à découvrir l'économie liée à la viticulture, puis les techniques viticoles romaines reconstituées au mas des Tourelles à Beaucaire et enfin les modalités de transport du vin au travers l'Empire à partir du front méditerranéen de gaule.

Repost 0
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 20:47
Halage sur la Durance- Bas-relief de Cabrières-d'Aigues- Musée Calvet Avignon

Halage sur la Durance- Bas-relief de Cabrières-d'Aigues- Musée Calvet Avignon

En intégralité, le documentaire d'Arte de la série "sur nos traces", consacré aux voyageurs gallo-romains.

On y découvre les différents modes de transport gallo romains et notamment :

  • les modes de transport terrestres: les véhicules et le déroulement d'un voyage sur une voie romaine, les fouilles archéologique de la mutatio de Vanesia dans le Gers (station routière romaine décrite dans de l'Itinéraire de bordeaux à Jerusalem, récit de pèlerinage d'un des premier chrétien de Burdigala en 333 de notre ère)
  • le mode de transport fluvial : évoqué par la reconstitution d'un chaland gallo-romain par la troupe des Ambianis , et aussi la découverte archéologique d'un chaland intact dans le Rhône à Arles
  • le mode de transport maritime, notamment au travers des fouilles dans le port antique de Narbonne
Repost 0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 22:24
Confession d'histoire : l'histoire racontée par ceux qui l'ont vécu : la Guerre des gaules

Une excellente initiative qui mérite d'être saluée, par un producteur réalisateur autonome, qui nous propose sur sa chaîne Youtube un mini documentaire original sur la guerre des Gaules.

Il traite avec humour des vérités historiques et archéologiques , et sape des clichés remontant au XIXème siècle sur la guerre des Gaules, les gaulois et les romains

Un grand remerciement à son auteur pour ce divertissement rafraîchissant qui n'en reste pas moins sérieux sur le fond !

Repost 0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 16:03

Il s'agit d'un spectacle audiovisuel (source INRAP - universciences) qui raconte la vie gauloise , avant la conquête romaine vers 70 avant JC, chez les Eduens (actuelle Bourgogne), peuple allié de Rome.

Il s'agit d'une scénarisation originale et pleine d'humour, mais ce spectacle présente une synthèse sur l'essentiel des savoirs actuels sur les sociétés gauloise et leur rapport avec Rome, avant sa conquête par Jules César

Il a été diffusé lors de l'exposition "Gaulois, une exposition renversante" à la Cité des Sciences et de l'Industrie en 2001 et 20012.

Repost 0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:51

Trois documentaires récents qui détaillent les derniers instants de Pompeï  et d'Herculanum , riches villes romaines détruites en 79 après JC par une éruption du Vésuve et ensevelie sous les cendres volcaniques:

 

1- L'éruption du Vésuve en 79 apres JC

L'éruption vue de  Pompei, telles que décrite dans les lettres de Pline le Jeune à Tacite et qui s'est déroulée en plusieurs phases , qui illustre la violence de la destruction de la ville reconstituée en image de synthèse :

 

pompei.jpg

 

 

2- Les civilisations disparues : Herculanum ( France 5) 

La  cité  d'Herculanum a été littéralement "carbonisée" par une nuée ardente du Vésuve, dont le souffle chaud a atteint les 500 ° C dans la ville, ne laissant aucune chance aux habitants , mais ayant permis une excellente conservation archéologiques par calcination de matériaux fragiles comme le bois, aliments, cuirs, cordes, rouleaux de papyrus... ...

La cité antique été redécouverte grâce à la campagne de fouilles lancée par Charles III de Bourbon, en 1738. Le roi de Naples souhaitait enrichir les collections royales et faire ainsi étalage de sa grande puissance. Les premiers fouilleurs étaient à la recherche d'œuvres d'art et de marbre, détruisant des trésors archéologiques " sans intérêt".

Avec Pompéi, Herculanum fait partie des premières pages de l'archéologie moderne, mais les archéologues continuent à faire de belles découvertes présentés dans ce documentaire et à mieux comprendre la vie quotidienne de ses habitants .

 



 

 

3- La cité disparue de Pompeï et l'histoire des derniers survivants

Ces deux documentaires alternent interviews de scientifiques et reconstitution des scènes des derniers jours de Pompeï et des ses habitants.

Repost 0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 18:32

Pour les journées nationales de l'archéologie, ce samedi 8 juin à 20 H50, Arte et le célèbre réalisateur Jean jacques Beneix ( réalisateur de nombreux films comme 37,2 ° le matin ou diva, mais aussi de plusieurs documentaires) , nous offrent un nouveau regard sur les gaulois , à la lumière des découvertes archéologiques les plus récentes : les Gaulois, au delà du mythe ".

Voir un extrait video du début du documentaire :

 

 

Primitifs ? Querelleurs ? Moustachus ? Non ! Avec Jean-Jacques Beineix, les Gaulois regagnent leurs titres de noblesse, ceux d’une civilisation qui n’a rien à envier à ses voisins de l’Antiquité.

Dans un documentaire très complet, il donne la parole aux archéologues qui renouvellent notre perception des Gaulois.

 Dès le premier plan, un travelling autour la statue de Vercingétorix à Alésia, le réalisateur Jean-Jacques Beineix plonge au cœur du quiproquo fondamental qui entoure notre vision des Gaulois. Celle d’un peuple des origines, courageux et insoumis, mais primitif. Sous la moustache épaisse de la statue, on reconnaît en effet les traits de son commanditaire, Napoléon III, soucieux d’incarner le prolongement moderne de ce héros national des premiers âges. Sauf que la Gaule n’était en rien un pays, que Vercingétorix était glabre et que les Gaulois n’étaient pas ces barbares que se plaisaient à caricaturer leurs voisins grecs et romains.

Beineix fait le portrait de leur réhabilitation, emboîtant le pas aux archéologues et aux nombreux spécialistes qui font parler os, pollens et graines laissés derrière elles par les populations gauloises. Ni chasseurs de sangliers ni coupeurs de gui, ces derniers ne vivaient pas dans des forêts, qu’ils avaient intensément défrichées pour laisser place aux champs. Agriculteurs, éleveurs, métallurgistes hors pair, ils se livraient même à des esquisses d’industrie, révélées par des recherches récentes : des tranchées de plusieurs kilomètres pour extraire l’or avec des techniques sophistiquées, des exploitations de sel qui génèrent des millions de mètres cubes de déchets de poterie en Lorraine, etc.

Et s’ils n’ont guère laissé de textes, privilégiant la tradition orale, si leurs bâtiments étaient faits de bois dont ne subsistent que des empreintes dans le sol, les vestiges de leurs sanctuaires imposants sont là pour témoigner du raffinement de leurs cultes.

Mais comme l’a bien décelé le réalisateur de 37°2 le matin, cette réhabilitation a son envers : celui de vouloir à toute force faire des Gaulois une sorte d’égal des Romains. Au risque de masquer ce qui fait leur spécificité, comme se le demande l’un des chercheurs à la fin du documentaire.

Inlassablement, les archéologues reviennent donc à l’objet de leur fascination, à cette « part de fiction » irréductible dans notre vision des Gaulois. Elle se nourrit des non-dits de l’écriture de César, très laconique dans la Guerre des Gaules, et des traces archéologiques, souvent ambiguës. Sous le discours scientifique, l’imaginaire affleure. Ce que résume René Char, dans une citation à l’issue du documentaire : « Un poète doit laisser des traces de son passage et non des preuves. Seules les traces font rêver. »

 Pour ceux qui l'aurait manqué, voir le reportage complet en replay :

 

 

 

 

Dans le même esprit , ARTE nous propose dans la foulée une serie documentaire de très belle facture , toujours sur la thématique des gaulois, en partenariat avec l'INRAP : il s'agit de la série "Sur nos traces" consacrées au Gaulois.

Voir le résumé en image video de 6 mn  de cette serie en 5 episodes :

 

10/06 à 17h45 : "Le guerrier gaulois" : Les guerriers gaulois, on a tous l’impression de bien les connaître. On les imagine bagarreurs, irascibles, désordonnés…mais les dernières découvertes archéologiques nous en dépeignent une toute autre image. Les Gaulois étaient en fait de redoutables combattants, craints tout autour du bassin méditerranéen. Et, contrairement à tous les clichés, ces combattants étaient très raffinés.

Gallic.jpg

Le cavalier gaulois:  un aristocrate  en arme (Ier siècle avant JC - dessin Jonnhy Shumate avec son aimable autorisation)


11/06 à 17 h45: "La famille gauloise" : Les Gaulois vivaient-ils dans des petits villages de huttes rondes perdus au milieu des bois ? L’archéologie aérienne puis les fouilles extensives menées préalablement à la construction des autoroutes et des lignes à grandes vitesses ont récemment montré qu’au contraire l’occupation du territoire était dense : une ferme tous les 500 à 1 000 m en moyenne. La ferme était au cœur de la vie de la famille gauloise, la cellule de base de la société. De nombreuses activités domestiques rythmaient son quotidien : culture, élevage, tissage… 


12/06 à 17 h 45 : "Le druide gaulois" : Il est un personnage qui intrigue particulièrement dans la société gauloise. Cible des fantasmes les plus ésotériques, la légende lui prête des pouvoirs et des connaissances presque surnaturels. Ce personnage, c’est le druide. Peu de textes nous renseignent clairement sur son rôle, mais l’archéologie, depuis trente ans, lève peu à peu le voile sur cette figure gauloise. Les dernières fouilles nous permettent de dresser le portrait d’un homme omnipotent car omniscient. Il concentre en effet des compétences religieuses, politiques et judiciaires, grâce à ses vastes connaissances. Astronome, mathématicien, philosophe ou encore botaniste, le druide est le savant de la société gauloise


13/06 à 17 h45: "Le forgeron gaulois" : L’âge du fer ça vous dit quelque chose ? C’est ainsi que l’histoire dénomme la période gauloise car les Gaulois ont été les premiers à dompter le fer. Ils étaient des experts de la métallurgie, une maîtrise qui leur a permis de réaliser de grandes avancées technologiques. Armuriers hors pairs, ils ont conçu toute une gamme d’armes « nouvelle génération ». Les forgerons ont réussi également à  créer toute une panoplie d’outils qui vont révolutionner la vie de tous les jours des Gaulois. Mais ce n’est pas tout, ces artisans avaient également de réels talents d’artistes

village_gaulois_forgeron.jpg

Le forgeron du village gaulois de Saint Julien  (31), village qui a servi de lieu de tournage au reportage précédent de JJ Beneix


14/06 à 17 h45 : "Le banquet gaulois" :Le repas de fête français classé au patrimoine mondial de l’Unesco ? Une histoire d’amour entre les Français et leur table qui remonte au temps des Gaulois !  Le banquet gaulois est codifié et ritualisé : placement des convives selon leur rang, choix des mets, des boissons et des accessoires, rien n’est laissé au hasard. Il clôt les cérémonies religieuses, les assemblées guerrières ou politiques, et sert également à rendre un dernier hommage aux défunts.

Repost 0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 12:16

Le site du Cailar dans le Gard est un important comptoir de commerce protohistorique, étudié depuis les années 2000  par les archéologues du CNRS), occupé depuis au moins la fin du VIe siècle avant notre ère et très impliqué dans les échanges avecle monde méditerannéen et notamment la colonie grecque de  Massilia (Marseille). 

L’occupation antique du Cailar (situé à 30 km au sud-ouest de Nîmes) se trouve au confluent du Vistre et du Rhôny, le site fortifié gaulois dominant  la vaste lagune qui occupait le sud de la région durant l’âge du Fer.

Durant le IIIe siècle avant notre ère, un vaste espace ouvert a été aménagé contre le rempart du site et consacré au déroulement de diverses pratiques rituelles : exposition d'armes et de têtes coupées, offrandes monétaires. Tous ces éléments jettent un éclairage nouveau sur les pratiques rituelles gauloises liées à la guerre .

 

Reconstitution-depot-d-armes-et-de-tetes-coupees-du-Cailar.jpg

La reconstitution du dépôt d’armes et de têtes coupées du site du Cailar dans le Gard, des trophées impressionnants. (Court-Jus Production)

 

Quand-les-Gaulois-perdaient-la-tete.png

Le documentaire"Quand les Gaulois perdaient la tête - Enquête archéologique sur les têtes coupées", réalisé par David Geoffroy, Court-Jus Production , produit par Montpellier Agglomération et l’Agence nationale de la recherche (ANR) est a présent intégralement accessible en ligne :

 

Ce documentaire vient notamment d'être primé "meilleur film d'archeologie au VIIIe festival international du film d’archéologie de Nyongie" en mars 2013.

Alliant images de synthèses, scènes de bataille et séquences filmées sur la fouille du site fortifié gaulois  Le Cailar (Gard) et au laboratoire CNRS de Lattes, ce film est construit comme une véritable enquête scientifique sur les découvertes du site gardois.


Comment et pourquoi ces têtes humaines sont-elles arrivées sur cet habitat lagunaire ? Comment expliquer la présence de têtes uniquement et d’armes celtiques associées ?

En suivant l’étude des ossements et des armes découverts, les marques des coups portés sur les têtes et l’étude des textes anciens sur cette pratique, le visiteur entre au cœur de la démarche des archéologues et découvre avec eux un aspect très particulier des rituels celtiques du sud de la Gaule : le prélèvement des têtes des ennemis morts au combat et leur exposition sur les habitats.

Connue par les textes des auteurs Grecs et Romains, cette pratique révélée par des découvertes de crânes sur les sites gaulois dès le XIXe siècle fait aujourd’hui l’objet d’études très pointues grâce aux fouilles menées par Réjane Roure sur le site de Le Cailar, à l’origine de ce documentaire qui a réalisé dans le cadre de l'exposition " Des rites et des hommes " qui s'est tenue au Musée de Lattara en 2011 : voir article. 

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 19:54

France 5 nous propose ce dimanche 2 décembre 2012 à 16 h 50 le deuxième épisode d'une nouvelle émission sur un concept original, produit par Phare Ouest production.

Le Visiteur de l’Histoire plonge pendant trois jours Arnaud Poivre d’Arvor dans un environnement historique entièrement reconstitué. Accompagné par  le journaliste Serge Tignères, docteur en histoire, il abandonne tous les signes distinctifs du monde moderne pour découvrir les mœurs d’une autre époqueaidé en cela par des troupes de reconstitution dont Pax Augusta, association basée à Lyon. 

 

Candide mais érudit, curieux de tout, il part à la rencontre de ceux qui l’entourent en intégrant totalement leur univers et en partageant leur savoir, leurs croyances, leurs façons d’appréhender leur environnement…

 

 camp.jpg

 

Cette fois, le visiteur de l'histoire nous fait découvrir les préparatifs du siège d'Alesia par les armées de Jules Cesar, en 52 avant JC : 

    Le synopsis :  A quelques semaines de l'affrontement entre Cesar et Vercingetorix, les légions de Rome enrôlent des troupes auxilaires parmi les tribus gauloises alliées pour les soutenir dans la terrible bataille à venir. C'est ainsi que le Visiteur incorpore une centurie en route pour Alesia. Les légionnaires escortent Vitruve, l'ingénieur en chef de Cesar. Il achève  les travaux préparatoires au siège de l'oppidum gaulois. Nouvelle recrue au service de son centurion, soumis aux corvées du soldat romain, le Visiteur découvre :

- l'armée romaine, son intendance, sa formidable logistique et organisation, la construction des camps de marche,

- la présence de très nombreux auxiliaires  pour l'essentiel  gaulois  et germains, aux côtés des légionnaires , troupes d'élite et citoyens romains  

-l'équipement des soldats romains, reconstitué notamment à partir des dernières données archéologiques d'Alesia

- la vie quotidienne des soldats et  l'entrainement au combat.

 

 

Extrait : l'arrivée au camp de la légion romaine du visiteur 

 

 

Sur le concept même de l'émission , laissons la parole à ses deuxinventeurs  Serge Tignères et Arnaud Poivre d’Arvor :

 

 

Pour ceux qui l'auraient manqué, la version intégrale du documentaire est visionnable ici : cliquer sur le lien.

Repost 0

Présentation

  • : Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • Civilisations antiques, grecques et romaines: actualités et découvertes
  • : Les actualités du monde antique : découvertes archéologiques, parutions d'articles ou de livres expositions, actualités des musées, informations et médias sur les civilisations anciennes, grecques et romaines
  • Contact

Notre sélection de livres

Notre sélection d 'ouvrages sur le monde antique  

Les nouveautés

Civilisation grecque
Civilisations étrusque et italiques
Civilisation romaine
Civilisation gauloise et gallo-romaine
Cuisine antique

 

 

 

Articles Publiés Par Date

   Calendrier romain : Hodies est:

Jeux antiques en ligne

Une selection de jeux gratuits en ligne,  sans téléchargement et en Français,  sur le monde antique grec et romain  :

 

 

wallpaper2 800x600

Gladiatus : Une vie pleine de dangers vous attend dans l`Empire romain : combattez une myriade d`adversaires au cours de vos expéditions, prouvez votre force dans l`arène et bravez les dangers des donjons. Gladiateur, ceux qui vont mourir te saluent!

 

screenshot battlegrepolis

Grepolis : Construisez des villes magnifiques,forgez de puissantes alliances,utilisez le pouvoir des dieux,
partez à la conquête du monde grec antique!

 

 romadoria

Romadoria : Prenez part aux luttes de pouvoir de l’Antiquité romaine avec Romadoria, un nouveau jeu de stratégie . Développez votre cité et étendez votre empire en envoyant vos légions piller les cités ennemies. Affirmez votre emprise commerciale, politique ou militaire et gravez votre nom dans le marbre de l’Histoire.

 

 gladiator

Gladiators:   est un jeu gratuit dans le monde de la Rome antique. Vous êtes en compétition contre d'autres joueurs, vous gérez votre groupe de braves gladiateurs, et participer à différents tournois.